Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Assurance-vie : retrait ou avance ?

par | Assurance vie

Assurance-vie : retrait ou avance ?

 

Assurance vie : retrait ou avance ? 

En cas de besoin de liquidité, que choisir entre retrait ou avance ? Pour diverses occasions, un besoin de liquidité peut être nécessaire. Dans ce cas, il est possible d’utiliser le capital placé sur votre contrat d’assurance-vie. Plusieurs solutions sont possibles pour le faire : le retrait ou l’avance.

Le retrait 

Le retrait, aussi dit le rachat par les professionnels du secteur, est le moyen utilisé. L’objectif est de retirer une partie ou la totalité du capital, en une ou plusieurs fois sur une période plus ou moins longue.  

En cas de rachat total du capital de l’assurance vie, ce dernier prend fin. Sur le capital retiré, une partie est reversée pour les prélèvements sociaux et fiscaux. De la même manière, lors d’un rachat partiel du capital, le montant reçu est amputé des prélèvements sociaux. Par contre les avantages fiscaux se conservent et bien entendu le contrat n’est pas clôturé. Le rachat partiel est possible à tout moment du contrat. Le seul impératif est de laisser un minimum de 1000 euros afin de garder le contrat ouvert.

Les avances

Une autre solution pour un besoin de liquidité est l’avance. Cela consiste en un prêt que la compagnie d’assurance vous donne avec un taux d’intérêt. La somme de ce prêt peut être compris entre 60% et 80% du capital présent sur le contrat.

Pourquoi faire un rachat ? Parce qu’il n’est pas considéré comme un retrait. Le capital sur votre assurance-vie n’est pas changé. Il continue donc à être rémunéré. Le délai pour le remboursement du prêt de la société peut être de minimum trois ans. En cas de non remboursement du prêt, le montant sera automatiquement prélevé sur le capital de l’assurance vie.

Quel est le taux d’intérêt ?

Le taux d’intérêt du rachat est défini à chaque début d’année pour l’année en cours, il est normalement égal au taux de rendement de du fonds en euros de l’année précédente avec une adition de 2 points. C’est à dire entre 3% et 4% en général. Le cout réel du prêt est inferieur pour le particulier comme il correspond à ce taux moins le taux de rémunération de l’assurance vie quel soit en fonds euro ou non. 

Sur le même sujet
Peut-on suspendre un contrat d’assurance vie ?
Par -
Fiscalité assurance-vie 2014, les principaux changements
Par -
Investir en SCPI via un contrat d’assurance-vie
Par -