Intégrer de la pierre à son assurance vie

par | Assurance vie

Intégrer de la pierre à son assurance vie

Alors que l’on observe une diminution continue des taux de rendements des fonds en euros, tout en sachant que ces rendements vont tendre vers 0 avec la politique monétaires des différentes banques centrales, entre autre la FED qui va probablement annoncer une hausse des taux directeurs en Janvier si ce n’est plus probable en Décembre. Alors comment augmenter ce rendement, sans augmenter son risque, tout en permettant une diversification ? La Pierre une solution judicieuse au sein d’un contrat d’assurance vie.

Alors que les fonds en euros ont perdu au final près de 40% de rendement en 10 ans du principalement à la baisse des taux, ce n’est qu’une question de temps avant que la rentabilité de ces derniers commencent à tendre en net vers ceux des livrets A. Les assurances vie restent de loin le placement préféré des français avec une enveloppe de plus de 1500 milliards d’euros et pour la majorité d’entre eux ont investi en fond euros (garantit), alors même si aujourd’hui ces derniers peuvent encore afficher 2,5% de moyenne (entre 1 ,5% et 3,2%) en brut (avant prélèvement sociaux), ils continuent de diminuer d’année en année et il est très difficile de les dynamiser, d’où l’intérêt de diversifier son assurance vie.

Cela est possible si votre contrat n’est pas trop ancien, car pour les plus vieux il n’y a pas d’autres choix que le fond classique, la seule solution faire un transfert vers un nouveau contrat (recommencer avec la fiscalité la plus élevée avant les 8 ans) multisupport. En effet les nouveaux contrats peuvent proposer des centaines de supports différents, actions, obligations, monétaires, structurés… chacun sur France, Europe, monde, asie, Amerique…) en fonction des capitalisations, des secteurs… Mais le risque n’est pas le même pour tous les supports, entre autre les actions qui peuvent présenter une forte vollatilité.

Alors comment consigner rendement et risque faible ? Les différentes solutions sont liées à l’immobilier, que ce soit les OPCI, les SCPI, et les fonds euros en immobilier, c’est ce que l’on appelle de la pierre papier. Le but étant d’investir dans de l’immobilier locatif dont le rendement est supérieur à la location, les loyers étant ensuite reversés net de frais aux investisseurs. C’est entre autre ce qu’effectuent certains assureurs en intégrant à leurs offres des SCPI dont le rendement est généralement supérieur à 4%, dont l’investissement est recommandé sur du moyen/long terme, tout en étant très liquide (obligation). Il est même de temps en temps plus avantageux de souscrire à de la SCPI en Assurance vie qu'en direct.

Sur le même principe les OPCI peuvent être intéressants, car en plus des SCPI, ils intègrent des produits financiers et affichent une rentabilité de 3,3%. Le produit ne garantit pas les fonds comme les SCPI.

Enfin les fonds euros en immobilier allient la sécurité et la garantie du fond en euros avec la pierre papier. Les assureurs ont toujours eut à leur actif de l’immobilier, ils l’ont juste intégré à leurs produits. Avant de prendre une décision n'hésitez pas à vous faire aider par un conseiller en gestion de patrimoine.

 

Sur le même sujet
Droit de succession : comment protéger son concubin ?
Par -
Clémence jeune cadre cherche à se créer un patrimoine via une SCPI : interview pour mieux comprendre
Par -
5 astuces pour réussir son placement SCPI
Par -