Puis-je intégrer des SCPI à mon contrat d'assurance vie ? Lesquelles ?

par

Puis-je intégrer des SCPI à mon contrat d'assurance vie ? Lesquelles ?

Prisée par les français, l’assurance-vie demeure comme chaque année, l’un des produits préférés afin d’épargner et d’accumuler du capital en vue d’un projet futur. Au delà de cette description, l’assurance-vie se caractérise par sa flexibilité et la possibilité de se « composer » selon le profil de risque du client. Il est important de comprendre pourquoi cela peut avoir un impact significatif sur la performance du contrat mais également de se demander quels sont les différents produits disponibles sur un contrat d’assurance-vie.

Définition

Un contrat d’assurance-vie se définit comme une enveloppe fiscale qui permet à son propriétaire de posséder de nombreux avantages tels que la fiscalité, la flexibilité et la possibilité de sélectionner par lui même les supports que ce dernier va investir. En d’autres termes, l’assurance-vie ne possède pas de format classique et le souscripteur peut ainsi sélectionner des supports pour leur rentabilité, leur rendement attractif ou encore leur risque faible. Le choix n’est jamais permanent, bien au contraire, les arbitrages offrent la possibilité de changer de supports et ainsi de modifier la composition de son enveloppe afin de bénéficier de meilleurs rendement si possible sur une période durant l’année.Si la législation demeure la même pour l’ensemble des assureurs sur le marché, il est important de comprendre qu’il s’agit de 2 critères spécifiques qui vont différencier les contrats entre eux. Parmi ces 2 piliers on retrouve les frais et la liste des unités de comptes disponibles sur le contrat. En clair, les frais ne sont pas similaires mais tous les contrats ne donnent donc pas accès aux mêmes produits.

Les produits disponibles sur une assurance-vie

Dans la longue des produits disponibles, on retrouve en clair 4 grandes familles au sein du contrat :

  • Les fonds en euros : de manière succincte, les fonds en euros sont les placements les plus sécuritaire. Ils offrent une garantie en capital et investissement majoritairement sur des obligations d’Etats, les rendements sont en revanche très peu attractif puisque le risque est très faible pour ce type de placement. Bien que les performances des fonds ne cessent de diminuer depuis plusieurs années, les spécialistes arrivent à se maintenir à des rendements pouvant atteindre les 2,5% en 2018.

  • Les OPCVM : Un Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières propose de nombreuses stratégies plus risquées que le fond en euros afin d’obtenir un rendement nettement supérieur. Le risques est par conséquent plus élevé.

  • Les produits structurés : souvent considéré dans la même catégorie ou similaire aux OPCVM, les produits structurés possèdent un profil de risque élevé et demande parfois un ticket d’entrée élevé mais bénéficient eux aussi d’un rendement attractif. 

  • Les SCPI/OPCI : Les société civiles de placement immobiliers sont au coeur de l’assurance-vie. Au delà du simple fait d’être disponible au sein des contrats, ce produit propose également le meilleur ratio entre le rendement et un niveau de risque limité. Le concept de la SCPI est le même au sein d’une assurance-vie, on retrouve donc la pierre, qui permet d’avoir un support peu volatil et qui bénéficie dans le même temps d’une revalorisation en moyenne de 1% par an. On constate avec ces informations que les SCPI délivrent tout de meme un rendement moyen pouvant excéder les 5% net de frais de gestion par an. Avec elles, les OPCI, plus liquide que les SCPI mais axés à

60% dans l’immobilier, demeure un choix judicieux pour son contrat mais si le choix de ce produit est plus limité que celui des SCPI.

SCPI dans une assurance-vie : quelles sont les avantages ?

Le premier avantage majeur des SCPI au sein de votre contrat est la liquidité. Cela signifie que l’assureur va être en charge de supporter financièrement le risque de liquidité. L’assureur est le propriétaire des parts, il est également en charge de la redistribution des loyers et gère l’augmentation des prix des parts.

Le deuxième avantage est le fait que les SCPI sont assimilées à la catégorie des unités de compte. Explication : dans le contrat, les SCPI bénéficient d’une fiscalité avantage, à savoir celle de l’assurance-vie. L’imposition est faite au moment des retraits, ce qui signifie que l’imposition n’intervient pas sur les revenus perçus dans l’année ou et sur les plus-values avec le retrait. Le taux est donc bien moins important au sein de l’assurance-vie. L’avantage des parts de SCPI au sein du contrat d’assurance vie est qu’aucune imposition n’interviendra avant le retrait du contrat. On remarque également que les frais d’acquisition et que la revente sont plus avantageuse grâce à ce dispositif.

Enfin concernant la distribution des dividendes, le prix de la part est, originellement, acheté net de frais, mais l’investisseur va inclure les frais d’assurance dans le prix de retrait. Traduction, le prix de la part est acheté moins cher (entre 95 et 98% du prix de la part) et que ce décalage grâce aux frais d’assurance permet de booster les performances et de bénéficier d’un surplus de rendement de 0,2 à 0,3%. Un autre gain pour les investisseurs.

Il existe plusieurs pièges qui peuvent réduire les performances de vos SCPI au sein de votre contrat d’assurance-vie notamment les frais d’entrées ou encore les frais sur versements. Le deuxième pilier qui permet de différencier les contrats entre eux restant les frais (notamment de gestion) il est important de se concentrer sur ce deuxième aspect afin de ne pas impacter les performances de vos support au sein de votre contrat. Comment mentionné explicitement durant cet article, les SCPI, OPCI, produits structurés par exemple ne sont pas tous disponibles sur les contrats d’assurance-vie. Il est donc possible de se retrouver avantager sur les frais mais de n’avoir accès qu’a peu de supports sur votre contrat. Il est donc question de trouver le meilleur ratio entre des frais raisonnables et une accessibilité plus large afin de pouvoir, durant la vie du contrat, arbitrer entre différents supports et affiner son contrat d’assurance-vie durant l’ensemble de la période du contrat.

Sur le même sujet
Immobilier tertiaire : les SCPI toujours en vedette !
Par -
Sélection des SCPI, les 4 ratios à analyser pour faire votre choix
Par -
Clémence jeune cadre cherche à se créer un patrimoine via une SCPI : interview pour mieux comprendre
Par -