La pierre papier : à qui s'adresse ce type de placement ?

par | Actualité

pierre papier

La pierre papier, plus connue sous le nom de SCPI, est un placement qui s'adresse à un grand panel d'investisseurs. Mêmes si ces derniers ont des attentes qui peuvent être différentes, ce produit a su se décliner et s'adapter pour permettre de s'adresser à un maximum de personnes.

Les SCPI ou société civile de placement en immobilier

Rappelons, brièvement, dans un premier temps, en quoi cet investissement consiste.

La pierre papier permet aux épargnants qui le souhaitent, d'acheter des titres de propriété d'un immense parc immobilier. A l'image d'une SCI, le but est de réunir une multitude d'épargnants pour soulever le plus de fonds possible et ainsi avoir l'opportunité de diversifier son risque locatif en ayant un grand nombre de locataires.

Comme énoncé précédemment, la pierre papier s'adresse aussi bien aux personnes ayant un gros ou un petit budget. A ceux qui souhaitent investir en cash ou par emprunt ou encore aux investisseurs faiblement ou fortement imposés.

Tous les budgets

Prenons le premier cas. Si les SCPI attirent de plus en plus d'épargnants, c'est parce que cette solution donne la possibilité aux petits investisseurs de pouvoir se constituer un patrimoine immobilier avec comme mise de départ 500€ ou 1000€ en achetant cash ou 21 500€ s'ils passent par un emprunt. Avec ce budget là, ils ne pouvaient se positionner normalement que sur une place de parking.

Différents modes de souscription pour différentes fiscalités

Mais la flexibilité de la pierre papier ne s'arrête pas qu'à une question de budget. Les différentes méthodes existantes pour pouvoir y souscrire rendent ce produit incontournable. En effet, on peut acheter des parts en direct, via un contrat d'assurance vie (ou de capitalisation) et même en démembrement. Ainsi, une personne fortement imposée peut choisir de passer par un contrat d'assurance vie ou bien d'acheter seulement la nue-propriété de parts de SCPI afin de ne pas percevoir les loyers et donc d'éviter l'imposition sur les revenus fonciers. En contre partie de ce manque à gagner, ces investisseurs auront droit à d'autres avantages. Comme une décote à l'achat ou un réinvestissement des loyers.

Enfin, la pierre papier permet également de profiter de certaines lois défiscalisantes, comme les SCPI Scellier, SCPI Malraux ou les SCPI orientées déficit foncier.

La force de la pierre papier passe par sa grande souplesse permettant à un grand nombre d'investisseurs d'y trouver leur compte.

Sur le même sujet
Comment financer des parts de SCPI dont le patrimoine est détenu à l'étranger ?
Par -
Des taux historiquement bas pour investir en SCPI
Par -
Expertise du CGPI
Par -