Les loyers de SCPI sont-ils assurés ? Quels-sont les risques ?

par

Les loyers de SCPI sont-ils assurés ? Quels-sont les risques ?

Lorsque vous investissez en SCPI, le capital n'est pas garanti. Cela signifie que dans le cas d'une mauvaise conjoncture économique vous pouvez en tant qu'investisseur être impacté par un risque locatif. En quoi consiste un risque locatif ? Lorsqu'il y a une augmentation de locaux vacants et/ou une baisse des montants des loyers, cela peut entraîner une baisse des revenus. Cependant, un des fondements du fonctionnement de la SCPI est la mutualisation des risques qui consiste à diluer le risque locatif dans l'ensemble du patrimoine immobilier que détient la SCPI. Il est également important de souligner que la baisse des revenus peut entraîner la baisse du prix de la part qui peut présenter un avantage dans le cas d'une SCPI à capital fixe. En effet la baisse du prix de la part sur le marché secondaire  peut présenter un réel avantage pour les futurs acquéreurs. Petit point de vigilance: dans le cas d'un revenu locatif stable, si la SCPI affiche une hausse du rendement, il est possible que cela puisse entraîner une baisse de la valeur de la part.

Il y a également un risque de liquidité. Cependant ce risque est a nuancer. En effet, il est important de bien faire la distinction entre SCPI à capital variable et SCPI à capital fixe. Dans le cas où vous investissez dans une SCPI à capital fixe, il peut y avoir un risque concernant la liquidité des parts. En effet, en tant qu'investisseur, pour récupérer votre capital vous devez revendre vos parts sur le marché secondaire. Votre possibilité de récupérer votre capital dépendra ainsi de votre capacité de trouver un acquéreur et de la bonne santé du marché.

Néanmoins, cet investissement est un investissement immobilier. Un risque d'effondrement du marché est plus rare que certains investissements financiers plus volatile. En plus du principe de mutualisation des risques, certaines SCPI ont opté pour une diversification de leur patrimoine immobiliers aussi bien d'un point de vue sectoriel que d'un point de vue géographique pour diluer un éventuel risque de crise économique pouvant impacter les investisseurs.

 

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Financement et SCPI : tout ce qu'il faut savoir
Par -
Les SCPI remplacent l'assurance-vie pour beaucoup de Français
Par -
Investir dans de la pierre ou en SCPI ?
Par -
Je souscris