Pourquoi vouloir diversifier son patrimoine avec de la SCPI ?

par

Pourquoi vouloir diversifier son patrimoine avec de la SCPI ?

Le pilier d’une bonne gestion de patrimoine est la diversification des placements. Le proverbe est bien connu, « il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier ! ». Dans cet article, nous aborderons dans un premier temps les enjeux de la diversification et les manières d’y contribuer. Dans un second temps, nous soulignerons en quoi l’investissement en SCPI est un bon placement et contribue à cette diversification tant sur le fond que sur la forme.

            La diversification consiste à détenir des actifs de toute nature, de profiter de plusieurs classes d’actifs au sein d’une même poche d’actif, ou encore d’adopter plusieurs moyens de gestion quant à la détention de ces derniers. A noter que le patrimoine correspond à l’ensemble de l’actif et du passif de chacun qu’il ne faut ainsi pas manquer de réévaluer au cours du temps.

            La diversification permet essentiellement de réduire le risque, et de rendre le portefeuille dynamique. Cependant, afin de contribuer à le réduire, il faut agir sur différents aspects. En effet, chaque placement est confronté à un niveau de risque, dont ce dernier impactera et alimentera considérablement la performance. Par conséquent, il est beaucoup plus judicieux d’investir dans plusieurs placements pour ainsi lisser la performance. Cependant, la notion de diversification est beaucoup plus large et regroupe plusieurs autres aspects. Chaque type de placement répond à un objectif patrimonial précis et fonctionne avec des caractéristiques propres telles que la classe d’actif, l’horizon de placement, la maturité fiscale, les zones géographiques ou encore les thèmes d’investissement.Diversifier son patrimoine signifie étendre les champs des possibles en termes de caractéristiques propres (juridique, fiscal, social, …) pour une meilleure gestion dans le temps. 

            Le cœur de la diversification s’applique au travers des classes d’actifs et du couple rendement-risque de chaque placement. Investir dans des placements monétaires de court terme allant à investir jusqu’aux placements immobiliers de long terme permettra à l’investisseur d’étendre son horizon de placement et donc de réduire le risque. Cette dernière s’applique ainsi en termes de supports. Tous les placements ne permettent pas de mettre les mêmes supports financiers. Pour l’assurance vie, il est possible d’investir en fonds en euros, ou encore en unités de compte, en actions, en obligations, en fonds de gestion ou en SCPI pour influencer la dynamique du patrimoine. Concernant le PEA, un investissement minimum en actions à hauteur de 75% est préconisé. Puis, il est également intéressant de diversifier en termes d’enveloppes fiscales. A titre d’exemple, pour le contrat d’assurance vie, il y a un avantage fiscal au bout de 8 ans.

Quant au PEA, l’avantage fiscal arrive au bout de 5 ans. De plus, il est d’autant plus judicieux de profiter des rythmes de croissance de chaque zone géographique et de s’étendre au niveau international, avec notamment les 4 zones d’investissements : l’Europe (zone euro), les Etats Unis, l’Asie, ou encore les pays émergents pour bénéficier du potentiel de croissance. Mais la diversification ne s’arrête pas là ! Nous pouvons également diversifier les secteurs et les thèmes d’investissements, tels que les investissements éthiques qui connaissent un essor important actuellement (critères « ESG », ou encore adopter les différentes stratégies de gestion ISR). Enfin, il est recommandé d’établir une diversification en détenant des actifs cotés et non cotés. Au-delà de toutes ces caractéristiques, il faut penser à diversifier les modes d’investissements selon le temps que nous aimerions consacrer. En effet, il existe plusieurs gestions : la gestion individuelle, la gestion accompagnée ou encore la gestion sous mandat, étant une gestion sous forme de délégation. En effet, devenir investisseur requiert un certain niveau de connaissance des marchés financiers, et requiert surtout du temps !

            Comme précédemment expliqué, le but d’une gestion de patrimoine est de pouvoir le diversifier. Une SCPI est une société civile de placement immobilier. La SCPI est le concept même d’une bonne diversification et de la mutualisation du risque. Elle détient en général un parc immobilier significatif et dont la capitalisation varie et pèse entre quelques centaines de milliers et 3 milliards d’euros. Il ne s’agit pas d’un investisseur face à un seul bien mais bien une multitude d’investisseurs face à une multitude de biens. Chaque SCPI acquiert des immeubles de typologies et dans des zones géographiques diversifiées selon la stratégie adoptée par cette dernière. Le rendement diffère selon chaque SCPI mais la moyenne est entre 4,5% et 5,5% net de charge et brut de fiscalité. A distinguer entre les SCPI françaises des SCPI européennes qui ne sont pas assujetties à la même fiscalité. Ainsi, selon le profil de l’investisseur il serait intéressent de s’orienter vers l’une ou vers l’autre, sachant que la fiscalité des SCPI européennes est moins lourde. 

            D’autre part, Il n’y a pas de bon moment pour rentrer ou pour sortir, la question est de savoir si nous devons s’orienter vers des SCPI à capital fixe ou à capital variable. L’avantage des SCPI à capital variable est que le montant du capital n’est pas plafonné mais peut varier. La souscription de parts peut se faire à tout moment, et ceci sur le marché primaire. C’est plus flexible, le tout est de s’adresser tout simplement à la société de gestion. 

            De plus, les SCPI de rendement en particulier sont beaucoup moins fluctuantes et c’est pourquoi l’AMF préconise un horizon de placement de 8 ans afin d’amortir les frais de sorties et de pouvoir bénéficier de la revalorisation des parts. Mais l’investisseur reste libre de garder tout ou une partie de ses parts. 

            Enfin, les SCPI répondent aux investisseurs qui souhaitent chercher du rendement sans le souci de gestion mais répondent aussi à ceux qui recherchent un sens plus éthique dans la réalisation de l’investissement, comme la SCPI PFO2 quiest la première SCPI du marché intégrant une démarche environnementale.

            En définitif, contribuer à diversifier le patrimoine signifie qu’il faut agir sur toutes les caractéristiques de chaque placement. Mais la diversification du patrimoine s’opère à la fois sur le fond que sur la forme et les SCPI possèdent tous les ingrédients nécessaires à une bonne stratégie de diversification. 

 

L'auteur de l'article
Quentin DEVARS DU MAYNE

Quentin Devars du Mayne est titulaire d’un MBA en Trading et Gestion d’actifs de l’ESLSCA.

Il a commencé sa carrière en banque privée chez Credit Suisse et a ensuite été Trader Actions et indices dérivés.
Il a ensuite perfectionné sa connaissance des marchés en tant que stratégiste à Hong Kong.

Son gout profond du consei client et des marchés financiers le poussent à rejoindre Euodia en 2017.

Passionné de golf et de tennis, il aime se ressourcer en Corse.

Sur le même sujet
Assurance Vie: Foire Aux Questions
Par -
Loger des SCPI dans une assurance-vie
Par -
Des taux historiquement bas pour investir en SCPI
Par -
Je souscris