Pourquoi faire plus confiance aux bureaux et commerces qu'à l'habitation ?

par | Actualité

Les SCPI investissent principalement sur le marché de l’immobilier professionnel (bureaux et commerces). Ce type de bien est de meilleure qualité que l’immobilier d’habitation.

Un marché plus sain

Alors qu’on peut avoir des doutes sur la capacité du marché de l’immobilier d’habitation à continuer à augmenter à un tel rythme (120% d’augmentation sur 10 ans), le marché de l’immobilier professionnel est plus sain (40% d’augmentation sur 10 ans). Cela veut dire qu’il y a moins de chances que le marché de l’immobilier professionnel sur lequel opèrent les SCPI connaisse une crise et voit la valeur des biens détenus par les SCPI chuter fortement.
Une chute des prix, qui est donc très peu probable, aurait pour effet de faire baisser les loyers versés par les locataires (les loyers sont fonctions des prix des biens) et donc de réduire les bénéfices des SCPI. Elles seraient alors obligés de réduire leur rendement et deviendraient beaucoup moins attractives.
Cette stabilité du marché est donc un avantage de l’immobilier professionnel sur l’immobilier d’habitation.

Un rapport locatif plus élevé

Le rapport locatif se définit comme le rapport entre les bénéfices liés à un investissement et le coût total de cette acquisition.
Pour l’immobilier professionnel, le rapport locatif est plus élevé que pour l’immobilier d’habitation. Cela veut dire pour l’investisseur que les rendements seront meilleurs en investissant dans de l’immobilier professionnel.
Investir sur ce secteur se fait majoritairement par le biais d’une SCPI : l’investissement de départ est souvent bien trop élevé pour un seul particulier (on parle ici de plusieurs millions d’euros).

L’avantage du bail commercial

Le fait de louer à des professionnels permet d’avoir recours au bail commercial. A l’inverse des baux régissant la location de biens d’habitation, les conditions de ce bail sont à l’avantage du propriétaire.
Il y a notamment moins de risques concernant le paiement des loyers. En ce qui concerne l'immobilier d'habitation, une procédure d’expulsion de locataires mauvais payeurs est longue et soumise à de nombreuses conditions (trêve hivernale,..) alors que l’expulsion d’entreprise ne payant pas leur loyer est très rapide.
Cela permet de pouvoir se débarrasser des locataires indélicats rapidement pour en reloger de nouveaux et ainsi maintenir la rentabilité de l’investissement.

Des experts sont a votre disposition pour plus d'information.

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Investissement locatif vs SCPI
Par -
Acheter de la SCPI à crédit, un bon choix ?
Par -
Taux bas, achat à crédit de SCPI
Par -
Je souscris