Pourquoi intégrer une SCPI ou un OPCI à son contrat d’assurance vie ?

par

Pourquoi intégrer une SCPI ou un OPCI à son contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie, c’est un produit d’épargne ouvert à tous. L’objectif étant d’épargner afin de valoriser ou d’obtenir un capital permettant de réaliser un projet. C’est aussi et surtout un produit très avantageux pour la transmission de son patrimoine. En effet, ce produit permet de vous constituer votre épargne au rythme que vous le souhaitez et sans réelles contraintes. Votre épargne est disponible quand vous en aurez besoin.

La mise en place d’une clause bénéficiaire dans le contrat vous permettra de transmettre le capital et les gains acquis à la personne, ou les personnes, de votre choix sous des conditions fiscales plus qu’avantageuses.

Il faut aussi savoir différencier l’assurance vie des livrets bancaires classiques tel que le Livret A, LDD, LEP etc.

Effectivement, à la différence de ces livrets, l’assurance vie permet :

  • Des versements qui ne sont pas plafonnés 
  • Un choix sur l’investissement souhaité, fonds euros garantis, supports financiers (actions, obligations) et supports immobiliers (SCPI). Vous pouvez investir dans autant de supports souhaités dans un même contrat d’assurance vie, il n’y a pas de limitation
  • Une meilleure visibilité sur l’efficience de votre contrat, les intérêts sont calculés quotidiennement
  • Aucun plafond dans un contrat et pas de limite de contrats ouverts
  • La possibilité d’ouvrir seul ou avec votre conjoint, pour vos enfants ou vos petits-enfants un contrat

De plus, comme les autres contrats bancaires classiques, l’assurance vie permet une liquidité de votre épargne. En effet, celle-ci n’est pas bloquée, vous pouvez retirer le montant souhaitez quand vous le voulez, même avant 8 ans de détention.

Il existe aussi les contrats modernes à versements et retraits libres permettent à l’épargnant de bénéficier :

  • D’une souplesse dans les versements
  • De frais réduits, pas de frais d’entrée ou de sortie, ni de frais d’arbitrage, uniquement des frais périodiques
  • D’une liberté totale dans les versements, sans frais de sortis vous pouvez donc retirer le montant que vous souhaitez sans pénalités (il faut tout de même prendre en compte la fiscalité)

Enfin, l’assurance vie permet de répondre à des besoins divers et variés.

Vous pouvez :

  • Vous constituer un capital, un complément de retraite, une épargne de précaution, des compléments de revenus
  • Prévoir le financement de différents projets (études des enfants, investissement immobilier…)
  • Transmettre votre patrimoine aux personnes de votre choix via la clause bénéficiaire
  • Optimiser la gestion de votre capital
  • Etre exonéré des droits de succession pour votre compagne et jusqu’à 152 500€ pour vos héritiers

C’est pourquoi, aujourd’hui, l'assurance vie représente 1 515 milliards € en France. Soit plus de la moitié du patrimoine financier des ménages français.

En résumé, une assurance vie c’est une enveloppe fiscale aux multiples avantages pour les épargnants de part sa fiscalité attractive, sa flexibilité et les différents supports pouvant y être insérés.

Mais au fond, la législation étant la même pour tous les assureurs, qu’est-ce qui fait qu’une assurance vie est meilleur chez l’un que chez l’autre ?

Bien que la législation soit la même, les assureurs n’ont pas les mêmes contrats, les frais peuvent différencier (mise en place de frais d’entrée ou de sortie, frais de gestion mensuelles, frais d’arbitrage) mais ce qui va réellement impacté la performance d’une assurance vie c’est le choix des unités de comptes.

Il est possible pour vous d’investir au sein d’une assurance vie dans une ou plusieurs de ces 4 grands familles :

  • Fonds en euros
  • OPCVM
  • Produits structurés
  • SCPI/OPCI

Mais que représentent-elles ?

Les fonds en euros, sa sécurité en fait le placement préféré des français, il représente 80% de l’investissement en assurance vie, en effet lorsque vous investissez en fonds euros, votre capital est garanti. Le seul bémol de ce fond c’est ses rendements, basés sur le taux directeur de la BCE, ils sont de plus en plus faibles et atteignent, en 2018, 1,6% pour une inflation de 1,8%.

Les OPCVM  sont plus risqués mais offrent des rendements plus élevés, la multiplicité des stratégies possibles sur ces fonds permettent d’offrir à l’épargnant un choix assez large pour répondre à différents objectifs de placement. Il en est de même pour les produits structurés, ils souffrent cependant de frais d’entrée élevés.

Enfin les SCPI dites « de rendement » sont donc le compromis entre risque et rendement. Les Sociétés Civiles de placement Immobilier, comme leur nom l’indique se focalisent sur la pierre, un support avec très peu de volatilité et qui se revalorise en moyenne de 1% par an. De plus, les SCPI délivrent un rendement moyen annuel de plus de 5%, net de frais de gestion. Il en est de même pour les OPCI, axée sur l’immobilier pour environ 60% de leurs fonds et le reste en valeur mobilière et en liquidité ce qui rend ce fond plus flexible qu’une SCPI, mais les choix sont bien plus limités.

Quels sont les avantages d’incorporer des SCPI/OCPI dans son assurance vie ?

Tout d’abord, vous ne supportez pas le risque de liquidité. L’assureur le fait pour vous, il est propriétaire des parts et son rôle est de vous rétribuer les loyers/augmentations de prix des parts. Vous pouvez aussi arbitrer les sommes vers d’autres supports lorsque les rendements des parts que vous avez souscrits ne vous satisfont plus ou si vous voulez sécuriser la plus-value sur l’augmentation de prix de parts.

De plus, concernant la distribution des dividendes, l’investisseur incluant directement les frais d’assurance dans le prix de retrait. Ainsi, le prix de la part est acheté au prix de part moins les frais, soit 95 à 98% de son prix initial, ce qui fait que l’on a un surplus de rendement (entre +0.2% et +0.3% selon la SCPI).

Attention, il existe certains pièges qu’il faut savoir éviter lors d’achat de parts de SCPI via votre contrat d’assurance vie. Il faut éviter les frais d’entrées et les frais sur les versements, les frais de gestion sont souvent proches de 1%, ne pas être limité dans la répartition (il est possible pour vous de placer 100% de votre assurance vie en SCPI ou OCPI) enfin, faites attention aux SCPI/OCPI éligibles à votre contrat.

Sur le même sujet
Financement et SCPI : tout ce qu'il faut savoir
Par -
Comment souscrire des parts de SCPI pour un couple PACSE ? Les pièges à éviter
Par -
Des SCPI pour miser sur les régions
Par -