Prédica et Spirica participent dans Kaufman et Broad

par

Prédica et Spirica participent dans Kaufman et Broad

PRÉDICA ET SPIRICA : LES DEUX FILIALES DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE

Prédica et Spirica sont deux filiales du groupe Crédit Agricole. Fondé en 1986, Prédica est le deuxième assureur de personnes en France, il est notamment le plus gros assureur en plan d'épargne retraite (PERP). Les produits de prédicat sont essentiellement distribués par les entités commerciales du crédit agricole SA (CASA) notamment le LCL et les caisses régionales du crédit agricole.

Spirica a été fondée en 2007 et est devenue une filiale du crédit agricole en 2010. Il s’agit d’un société spécialisée dans la mise en place de produits d'épargne innovants. Il s’agit par exemple de proposer des produits d’épargne à frais réduits ou de développer des fonds euros alternatifs, comme euro allocation long terme. Ces produits sont distribués via internet, par des banques privées ou par des courtiers indépendants.

Ces deux filiales se sont récemment illustrées par l’achat de 6,86%du promoteur immobilier Kaufman and broad. C’est l’autorité des marchés financiers (AMF) qui nous a apporté cette information. Dans un avis du 24 novembre dernier, l’AMF indique que les filiales du crédit agricole possèdent dorénavant 6,86%du capital et plus de 5% des droits de vote; ce qui doit réglementairement faire l’objet d’une information publique. Ce franchissement est intervenu le 18 novembre, le crédit agricole à averti l’AMF par courrier le 23 novembre.

KAUFMAN ET BROAD : TRÈS BON CLASSEMENT EN BOURSE

Kaufman and broad est le sixième promoteur français par son chiffre d’affaires. Kaufman and broad est une filiale du groupe américain KB Home. KB Home a été fondé à Détroit en 1957. Sa filiale française date de 1968. Ce groupe s’est fortement développé, notamment par l’acquisition d’autres groupes immobiliers français. Kaufman and Broad est coté à la bourse de paris depuis 2000.

Kaufman and Broad a longtemps été détenu majoritairement par la holding Financière Gaillon 8, celle-ci à depuis le début de l’année fait le choix de diminuer sa participation de 88 % à moins de 50 % (elle est aujourd’hui de 44 %). La partie flottante (pouvant être échangée au jour le jour est ainsi passée de moins de 10 % du capital à plus de 50 %.

Ce changement de stratégie a permis aux filiales du crédit agricole de rehausser leur participation. Cette volonté intervient dans un contexte de reprise de l’immobilier en France. Cette reprise est boostée par les taux d’intérêt bas. Ces taux d’intérêt ont également pour conséquence de mettre en circulation une grande quantité de liquidité, notamment détenu par les banques et assurances. Celles-ci ont donc d’importantes sommes à placer sur ce type d’opération.

Sur le même sujet
Expatriation: Stratégies en cas de cession immobilière
Par -
Investissement en immobilier locatif: SCPI ou studio?
Par -
Interview de Jean Christophe Antoine sur les critères d'achat immobilier
Par -