Immobilier dans la SCPI et Loi Malraux

par

Immobilier dans la SCPI et Loi Malraux

 

À savoir

Ce qu’il faut savoir c’est que les grands groupes multinationaux leaders dans les nouvelles technologies et dans la construction consacrent une place considérable à ces nouveaux débouchés et à cette nouvelle donne économique. Avec une augmentation quasi exponentielle de la population prévue pour 2050, ces entreprises vont devoir mettre en place des solutions pour des problématiques liées à ce basculement. Il va y avoir des questions environnementales, pour la gestion des ressources, l’aménagement du territoire et pour le trafic qui vont se poser. L’organisation des villes est en train de changer, on voit apparaitre les villes intelligentes ou villes connectées. Les sociétés gestionnaires ont commencé à anticiper les problématiques de demain, le critère numéro un pour elles est la modernité du bâtiment et le rendement potentiel.

Après la crise immobilière dans les années 90’s les S.C.P.I reviennent en force aujourd’hui.

 

Les prestataires de ce plan

Les S.C.P.I représentent 4,85 c’est très rentable. Les plus connus sont NAMI et PERIAL par exemple. En cherchant « S.C.P.I France » on se rend compte qu’ils sont nombreux et grâce aux simulations, que l’on peut gagner beaucoup d’argent. Il en existe 173 gérés par une trentaine de groupes. Vous pouvez les acheter auprès d’un conseiller financier (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller bancaire « haut de gamme »), à travers quelques sites Internet spécialisés ou directement auprès de leurs promoteurs. Quel que soit votre interlocuteur, vous paierez exactement le même montant. Il y a 3 situations qui sont possibles : Si la S.C.P.I est à « capital variable », le gérant émet des parts à la demande, et vous pourrez donc en acquérir quand bon vous semblera, tout au long de l’année, au prix fixé par la gérance. Avec les S.C.P.I à capital fixe, deux possibilités : soit la société est en augmentation de capital et vous pourrez acheter des parts nouvellement émises à leur prix officiel, soit son capital n’évolue pas, et vous devrez alors rechercher des parts à vendre sur le marché secondaire. « Depuis 2001, elles ont l’obligation de tenir un carnet d’ordres où figurent les parts à la vente avec le prix demandé par les vendeurs et celles à l’achat avec celui désiré par les acheteurs ».

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Comment défiscaliser avec des parts de SCPI ?
Par -
Dispositif Duflot : plus ou moins avantageux que la loi Scellier ?
Par -
SCPI Scellier, bon ou mauvais élève de la SCPI ?
Par -
Je souscris