Investir dans la SCPI est très simple pourquoi pas vous ?

par

Investir dans la SCPI est très simple pourquoi pas vous ?

 

Ce qu’il faut savoir avant d’investir en SCPI

Avant de se lancer en SCPI avec la loi Malraux il faut garder en tête qu’il y a des ratios à connaitre.

  • Le taux de distribution de la S.C.P.I : le rendement de la S.C.P.I, c’est à dire le ratio du dividende/valeur de la part. C’est sur ce ratio que les sociétés de gestion des S.C.P.I communiquent le plus:
  • Le taux d’occupation financier : c’est les loyers et indemnités facturés/ divisé par les loyers qui seraient facturés si les locaux étaient intégralement loués (les locaux vacants sont pris en compte à la valeur locative de marché). Ce ratio est fondamental car il donne une image du taux de vacance locative du parc immobilier géré par la S.C.P.I.
  • Le report à nouveau (RAN) : Il s’agit d’un bénéfice de la S.C.P.I non distribué aux associés. Il s’agit d’une réserve de distribution qui pourrait être utilisé pour faire face aux aléas de la conjoncture (Une forte récession pourrait conduire certains locataires à ne pas payer leur loyer) ou aux aléas de la gestion locative (départ d’un locataire important
  • Les provisions pour gros travaux (PGR) : Avec l’évolution structurelle du marché de l’immobilier d’entreprise (mais également de l’immobilier d’habitation) ce ratio prend de plus en plus d’importance dans les critères de choix d’une S.C.P.I.

Les normes environnementales prennent de plus en plus d’importance dans la construction d’immeuble et les locataires sont de plus en plus attentif aux critères « énergétiques » dans leur choix de locaux.

 

Qui peut investir en SCPI ?

Pour investir dans ce domaine il faut au minimum entre 1060 et 4000 € d’après ce qu’on peut voir sur Internet. Ça permet de gagner de l’argent facilement si ça marche et il peut y avoir de belles performances, mais il faut savoir que ça peut être risqué par exemple si jamais un bâtiment n’est pas aux normes standard où qu’il n’est pas rénové, les revenus ne sont pas garantis et il peut y avoir des frais de gestion, il faut donc choisir le bon prestataire pour éviter ces soucis.  Ça peut être intéressant notamment pour les retraités qui souhaitent avoir des compléments de revenus.

Mais il faut se souvenir que la loi Malraux complète la législation sur la protection du patrimoine esthétique de la France et facilite la restauration immobilière.

Sur le même sujet
Les risques d'investir dans une SCPI PINEL
Par -
Vers une nouvelle scpi Malraux
Par -
SCPI Grand Paris Pierre, le retour de la SCPI de déficit foncier
Par -
Je souscris