Zoom sur les SCPI de bureaux

par

Zoom sur les SCPI de bureaux

 

Contrairement aux autres secteurs d’activité, l’immobilier d’entreprise n’a pas connu le même ralentissement économique. Il s’est trouvé relativement épargné par les défauts de paiement lors de la crise sanitaire, semblant représenter un investissement solide à toutes épreuves. Petit focus donc sur les SCPI de bureaux qui pourraient nettement valoriser votre épargne immobilière.

 

La SCPI, qu’est-ce que c’est ?

Une SCPI (plus communément appelée « Société Civile de Placement Immobilier ») est une société de gestion agréée par l’AMF investissant dans des parcs immobiliers (immeubles, résidences, maisons…) et dont les parts sont accessibles à l’achat. Ce produit financier a notamment l’avantage suivant : offrir la possibilité d’investir indirectement et à faible coût dans l’immobilier ainsi que dans une diversité de biens, en proposant des parts à capital variable.

Entre crise financière et bulle spéculative, l’immobilier dit « pierre-papier » semble être l’un des meilleurs secteurs pour investir : solide et sans problématique d’achat/gestion.

Ces outils financiers permettent de faciliter l'accès à l'investissement locatif en vous évitant le crédit immobilier tout en jouissant de la défiscalisation ainsi que de revenus passifs réguliers. Vous pouvez détenir ces actifs sur des contrats d’assurances-vie ou d’autres produits d’épargne en unité de compte.

 

Les SCPI de bureaux

Ces sociétés de gestion investissent dans des parcs immobiliers de bureaux et donnent aux particuliers l’occasion d’investir dans des biens normalement réservés aux professionnels. Les loyers issus de la location des biens achetés grâce au capital investi par les clients permettent de rémunérer les dividendes trimestriels. Ces placements offrent un rendement moyen théorique de 4% par an pour un risque très faible grâce à une mutualisation des risques (diversification des risques).

 

Pourquoi choisir une SCPI de bureaux ?

Les baux commerciaux ont l’avantage de connaître moins de défaut de paiement que pour de l’habitation, une entreprise étant en général plus solvable qu’un particulier. En outre, les changements de locataires y sont nettement moins fréquents, limitant les problèmes de gestion. Aestiam Placement Pierre affiche ainsi un taux d’encaissement de 97 %, là où la moyenne est de 93% sur l’ensemble des SCPI.

De plus, les SCPI de bureaux détiennent en général un TDVM (taux de distribution sur valeur de marché) moyen supérieur à celui des autres investissements locatifs.

Contrairement à ce que l’on peut penser, compte tenu de l’essor du télétravail, la demande ne baissera pas et agira plutôt comme un accélérateur de changement (tri plus rigoureux des actifs, suppression des mal placés/vieillot au profit de surfaces flexibles et plus économes).

Depuis plusieurs années, Perial Asset Managemet a fait le choix de se concentrer sur l’acquisition d’immeubles récents situés dans les grandes métropoles européennes. « Nous sommes convaincus que ces grands marchés solides et profonds résistent mieux à la crise ». Finalement, ces sociétés civiles de placement ont montré qu’elles étaient bien armées face aux crises puisqu’en effet, une société locatrice en faillite est souvent vite remplacée par une entreprise solvable et en pleine expansion.

Par ailleurs, les SCPI de bureaux détiennent généralement un rendement moyen supérieur à celui des SCPI de logement ou encore des SCPI fiscales (SCPI Pinel, SCPI Malraux).

 

Pour conclure

Chaque situation patrimoniale est différente et les optimisations multiples. Diversifier son patrimoine financier est essentiel et acquérir des parts en SCPI est une idée pertinente quand nous savons qu’un Livret A capitalise aujourd’hui à 0,5% par an.

Des questions en particulier ? Nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos requêtes.

Consultez dès à présent notre site scpi-8.com dédié à l’investissement en SCPI et réalisez autant de comparatifs que vous le souhaitez via notre simulateur SCPI !

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
La SCPI PF1 change de nom !
Par -
Focus sur une SCPI Européenne : Corum Convictions
Par -
Ficoma vs Pierre plus
Par -
Je souscris