Baisse du taux du livret A : à quoi faut-il s'attendre ?

par | Actualité

Baisse du taux du livret A : à quoi faut-il s'attendre ?

 

Le livret A est un support d'épargne dit «populaire», car il est le livret le plus apprécié et utilisé des français. En effet, les plus-values générées par les intérêts du livret sont exonérées d'impôts et de taxes. Ce produit est en ce moment très présent dans l'actualité, entre l'augmentation de son plafond et la prochaine révision de son taux.

Comment se calcul le taux de rémunération du livret A ?

Le taux d'intérêt utilisé pour rémunérer les capitaux du livret A se calcule en fonction des échanges interbancaires, mais varie surtout en fonction du taux de l'inflation hors tabac. Ce taux d'intérêt est calculé et réévalué deux fois dans l'année : le 1er août et le 1er février.

L'évolution du taux de l'inflation hors tabac indique une probable baisse du taux du livret A.

Inflation et livret A

Si le taux de l'inflation diminue, le taux du livret A devrait baisser aussi. On constate en ce moment un ralentissement de la hausse des prix. En effet, le taux de l'inflation était à +1,7 % sur 1 an au mois d'octobre, par rapport à +1,8 % au mois de septembre. Selon une étude récente de l'Insee, l'inflation annuelle actuelle serait à +1,4%, alors qu'il aurait fallu que ce taux dépasse +1 strokeweight="1pt">
o:title=""/>

,8 % en décembre pour ne pas avoir d'impact sur le taux du livret. Ce dernier, qui est actuellement à 2,25%, ne correspondrait donc plus du tout au niveau de l'inflation. Si le ralentissement des prix se prolonge, le taux du livret A devrait baisser à 2% voire 1,75% au 1er février.

Peut-il y avoir un maintient du taux à 2,25% ?

Comme promis dans le programme de François Hollande, la hausse de 50% du plafond du livret A a commencé au mois d'octobre, avec une hausse de 25% qui a augmenté le plafond à 19 125 €.

Jean-Marc Ayrault a affirmé que la deuxième hausse sera effective au début de l'année 2013, pour atteindre un plafond à 22 950€. Récemment interviewé, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré que rien n'était décidé par rapport à une éventuelle baisse du taux du livret A.

En effet, il est possible que des circonstances exceptionnelles justifient un maintient du taux, comme préserver le pouvoir d'achat des ménages par exemple. C'est ce qui s'est passé en février dernier, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France a demandé le maintient du taux à 2,25% et non à 2,75%, pour éviter une volatilité excessive du taux d'intérêt du livret A. En effet, les prévisions indiquaient une baisse de l'inflation en 2012.

La baisse du taux du livret A est probable mais pas certaine. Avec l'augmentation de 50% de son plafond, une éventuelle baisse du taux n'affaiblirai pas les intérêts des épargnants ayant rempli au maximum leur livret. Il est possible, tout comme l'année dernière, de ne pas modifier le taux, afin de ne pas pénaliser le pouvoir d'achat des épargnants du livret A qui n'auraient pas rempli entièrement leur livret. Cette décision devra être prise le 1er février 2013, entre le gouvernement et la Banque de France.

Sur le même sujet
Advize : N'en font ils pas trop ?
Par -
Le Crédit Foncier finance vos parts de SCPI
Par -
Assurance-vie Sérénipierre, le meilleur fonds euros du marché grâce à ses SCPI
Par -
Je souscris