Eurion revalorise le prix de sa part à +5,4%

par

Eurion revalorise le prix de sa part à +5,4%

 

Après Corum Origin et Corum XL, la société de gestion Corum l'Epargne revalorise le prix de part de sa plus jeune SCPI : Corum Eurion.

Eurion : chiffres clés 2022

  • 10 562 investisseurs 
  • 364 millions d’euros d’épargne
  • Taux d’occupation financier : 99,65 % 
  • 17 immeubles pour une superficie totale de 85 288 m2   
  • 35 locataires dont la durée résiduelle des baux (durée moyenne durant laquelle les locataires sont engagés à payer leur loyer) est de 6,54 années
  • Taux de rendement annuel de 6,12% (2021)

 

Une stratégie axée sur la diversification du parc immobilier

 

La stratégie de la SCPI Corum Eurion consiste à mettre en portefeuille le meilleur de l’investissement immobilier européens et développer leur attractivité, tant en matière de qualité des actifs que de la solidité des personnes locatives. Afin de percevoir des loyers sécurisés sur les plus longues durées possibles, Corum Asset Management signe avec ses locataires des baux de longue durée.

La SCPI Eurion est également une SCPI opportuniste qui ne se limite pas sur les typologies d’actifs susceptibles d’intégrer son parc immobilier. Elle intègre donc dans son portefeuille de l’immobilier professionnel, des locaux commerciaux, des murs d’hôtels, de l’immobilier logistique (entrepôts, locaux d’activités et plateformes), de l’immobilier résidentiel, de l’immobilier en lien avec les secteurs de la santé et des loisirs, mais également des places de parkings.

Cette diversification permet une meilleure répartition sectorielle et une plus grande mutualisation des risques.

Fin 2021, cette répartition s’étalait sur 17 immeubles couvrant une superficie supérieure à 86 603 m² et loués à 35 locataires : 93 % de bureaux, 6 % de commerces et 1 % d’immobilier logistique.

Eurion étant une SCPI à vocation européenne, le patrimoine immobilier se situe essentiellement en Irlande.

Concernant l’achat des parts, celles-ci peuvent s’acquérir en usufruit ou en nue-propriété, avec des taux de démembrements différents selon la durée du contrat, et l’âge des investisseurs.

L’achat de SCPI peut également s’effectuer via une assurance-vie, un crédit immobilier ou encore un compte courant. Cela permet de bénéficier de revenus fonciers et d’entrer sur le marché de l’immobilier.

 

Une deuxième revalorisation en deux ans

 

La valeur de reconstitution, ou la revalorisation d’une SCPI comparée à son prix de souscription, est un moyen de vérifier si la part de la SCPI est sous-cotée ou surcotée par rapport à la valeur réelle de son patrimoine. Elle permet de se projeter vers une revalorisation positive.

En plus de l’excellent rendement proposé qui correspond aux loyers distribués, le prix d’une part de SCPI peut fluctuer. La revalorisation correspond à la valeur vénale du patrimoine augmentée de la valeur nette de l’actif de la société et des frais nécessaires pour reconstituer la société. Par définition, plus la valeur de reconstitution est supérieure au prix de la part de SCPI, plus le potentiel de revalorisation est important.

L’objectif est donc de générer une plus-value potentielle la plus importante possible dans le temps, une fois les parts revendues.

Lancée en 2020 à 200€ la part, Corum Eurion, société de gestion expérimentée, a déjà 2 revalorisations à son actif. Un mois après l’augmentation du prix de part de la SCPI Corum XL (+3,17 %), et trois mois après celle de Corum Origin (+4,1 %), Corum L'Épargne annonce la revalorisation de +5,4 % du prix de la part de la SCPI Corum Eurion.

Avec cette seconde hausse, qui porte la revalorisation à +7,5% depuis son lancement, la jeune SCPI de rendement se place dans le sillage de ses aînées.

La dernière-née de Corum propulse donc une première fois le prix de sa part de 200€ à 204€ en 2021, puis jusqu’à 215€ au 1er juillet 2022. 

NB : une Société Civile de Placement Immobilier est une société de gestion qui regroupe un parc d’actifs immobiliers, regroupant lui-même des investisseurs. Elles permettent d’acquérir des parts de biens immobiliers, et donc de diversifier, ou de se constituer un patrimoine en investissant dans la « pierre ». Il n’y a pas de frais de gestion, pas de frais d’entrée, uniquement des frais de sortie de 12% sur la valeur de retrait.

 

L'auteur de l'article
Nicolas TEIXEIRA

Titulaire d'un baccalauréat scientifique, Nicolas TEIXIEIRA s'est dirigé vers une licence en économie et gestion (spécialité économie). Il a ensuite obtenu son master 1 MBFA (Monnaie, Banque, Finance, Assurance) à l'université de Paris Nanterre, pour conclure sur un Master 2 GDA (Gestion des Actifs).

Passionné par le sport, il a le goût du challenge, et saura vous guider dans vos divers objectifs d'investissements.

Sur le même sujet
La donation de parts de SCPI : Étude de cas
Par -
Quelles sont les meilleures SCPI européennes du moment ?
Par -
SCPI : petit rappel à l'ordre de l'AMF
Par -
Je souscris