Immobilier : la SCPI est-elle adaptée aux jeunes investisseurs ?

par

Immobilier : la SCPI est-elle adaptée aux jeunes investisseurs ?

Aujourd'hui, de plus en plus de jeunes se mettent à épargner et à investir. D'après les statistiques, la majorité des moins de 35 ans, investissent afin de pouvoir être propriétaire. Très priorisé, le secteur immobilier, très dynamique en France, est le premier choix de ces jeunes qui souhaitent investir. Par ailleurs, il est également plus facile de faire de bonnes affaire, grâce aux différentes mesures offertes par l’Etat et les établissements des prêts pour faciliter l’investissement immobilier (et régler de manière durable les problèmes de logement en France).

Il y a deux catégories de jeunes acquéreurs : ceux qui s’engagent dans l'investissement immobilier pour récolter des revenus locatifs pendant une durée déterminée ; et ceux qui se lancent directement vers un investissement immobilier pour en faire une résidence principale. Toutefois dans les deux cas, l’enjeu serait de trouver le capital nécessaire dans le cas d’une incapacité d’apport personnel. Sauf dans le cas d’un investissement en SCPI qui lui ne nécessite pas un grand budget mais qui toutefois constitue un placement bien avantageux pour ceux qui sont suffisamment informés.

Prenons l’exemple de Romain, 34 ans, qui veut devenir propriétaire

Comme nous l’avons affirmé plus haut, être propriétaire est le rêve à réaliser pour de nombreux individus. Cela représente une fierté mais aussi une certaine assurance pour l’avenir, vu qu’investir dans la pierre est le plus sûr. Parmi eux, il y a Romain, dans la fleur de l’âge, qui veut déjà détenir son propre patrimoine. Depuis sa majorité, il a mis de côté des économies afin de pouvoir atteindre son objectif. Aujourd’hui, il souhaite se lancer et acquérir son premier bien immobilier grâce à son épargne ainsi qu’aux différentes offres de prêt misent à sa disposition. Cependant, nous lui conseillons de considérer les quelques points suivants afin de l’aider à faire le bon choix.

L’achat d’un bien immobilier grâce à un PTZ

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro est un système de prêt à travers lequel un jeune imposable souhaitant acheter son premier logement se fait aider par l’Etat. C’est un type de prêt qui supprime les hauts pourcentages d’intérêts dans le remboursement. Le système est fait pour un acquéreur qui s’engage à acheter un logement pour en faire son habitation principale. Cependant, pour bénéficier du PTZ, il devra bien évidemment répondre aux quelques conditions d’éligibilité obligatoires. Parmi les plus importantes, on retrouve la condition sur le plafond de revenus. L’objectif de l’Etat est de donner l’opportunité aux individus et familles de faibles revenus la chance d’investir. Ceci est donc une aubaine pour les jeunes qui commencent tout juste à épargner. Ils ne sont plus contraints d’emprunter à des taux d’intérêts élevés, qui constituent généralement un frein dans l’envi d’effectuer un achat de propriété.

L’achat direct d’un bien immobilier pour le louer

Acquérir un logement n’oblige pas à un propriétaire d’y vivre. Il peut acheter une propriété pour la louer afin de récolter des revenus supplémentaires. Le schéma est assez simple, notre trentenaire effectue un prêt auprès d’une banque, achète un logement et le loue pour un certain moment. Les revenus locatifs seront par la suite versés afin de rembourser petit à petit le prêt. Et quand il l’aura décidé, le jeune propriétaire peut stopper la location et y vivre pour en faire son logement. Généralement, ce sont ceux qui souhaitent rembourser le plus rapidement et de façon sûre un prêt qui choisissent cette option.

L’achat de part en SCPI

Cette option reste surement la meilleure pour notre futur propriétaire Romain. En effet, un placement en SCPI suppose l’acquisition de part dans une société spécialisée dans l’investissement immobilier locatif. C'est-à-dire qu’un investisseur au lieu d’acheter un bien immobilier et de s’occuper de sa gestion (entretien, recherche de locataire, recueil de loyers, …) se tourne vers des sociétés de placement. Ces dernières lui offre de ce fait l’opportunité d’investir dans la pierre tout en évitant les désagréments liés à un achat direct. Par ailleurs, le plus grand avantage de la SCPI repose sur le fait que vous avez la possibilité d’injecter la somme que vous souhaitez dans l’achat de part, vous n’êtes donc pas obligé de rechercher une somme énorme (d’ailleurs, quelques milliers d’euros suffisent pour se lancer). La société de gestion vous soumet les offres, vous achetez votre part et c’est à la société elle-même de trouver des locataires, de s’occuper des démarches administratives et enfin de récolter les loyers pour les départager à tous les investisseurs. Il est donc important de souligner qu’une SCPI fonctionne grâce au placement de plusieurs investisseurs ce qui réduit considérablement les risques de non versement des revenus locatifs. Voilà pourquoi, de nombreux jeunes investisseurs se trouvent séduit par le concept.

En outre, actuellement, les jeunes souhaitant se lancer dans un projet d’achat immobilier sont plus avantagés grâce aux diverses opportunités qui leurs sont offertes. Par contre, nous conseillons toujours à Romain de bien effectuer des recherches avant toutes décisions. Il est très important de demander l’appui de professionnels et d’experts pour combler le manque d’expérience et de savoir-faire. Toutefois, ils peuvent aussi se référer aux avis et témoignages d’autres propriétaires. Cela pourrait leur donner une idée du parcours qu’ils doivent suivre ainsi que les éventuels risques qu’ils pourront rencontrer. Ils seront ainsi bien armés grâce à toutes les informations qu’ils auront en main et ils pourront par la suite bien jauger des éléments qui leur conviennent : quel prêt choisir ? Quel type de logement ? Quelle société choisir pour une SCPI ? etc.

Sur le même sujet
Le succès des SCPI : Comment justifier ces niveaux de performance
Par -
La SCPI : rappel sur les façons d'investir
Par -
Point sur le nouveau barème d'imposition des plus-values immobilières
Par -