Perial Asset Management cible de gros investissements

par | SCPI de rendement

Perial Asset Management cible de gros investissements

 

2013 est une année à oublier, une situation économique difficile, des entreprises en perdition, un taux de création industriel au plus bas, une pression fiscale importante…

Par ricochet, l'immobilier d'entreprise a subi cette situation et l'on a observé une baisse de plus de 25% des transactions d'immobilier professionnel sur l'Ile de France.

Malgré un marché tendu, les SCPI restent plus que jamais compétitive, comme dans toute crise les meilleurs se distinguent en gardant des bonnes rentabilisés car ils font bien leur métier et savent profiter de situation instable. Le rapport risque rendement des SCPI est ce qui se fait de mieux avec une rentabilité moyenne de 5,2% en temps de crise comparé aux 1,5% des livrets, compte épargne logement etc…

Regardons de plus près l'analyse 2013 d'une des sociétés de gestion historique du marché des SCPI Perial, avant de voir leurs objectifs 2014.

Bilan de l'année 2013 pour Perial AM

Des objectifs tenus, voila une belle preuve de sérieux de la part de Perial.

PFO2 SCPI la plus connu à ce jour de Perial AM a bénéficié d'une bonne année en terme de collecte plus de 224 millions d'euros qui lui on permis d'acheter des biens qualitatifs avec des locataires solides déjà en place. Stabilité des revenus versés car dans une logique de bon père de famille pour préparer demain la société de gestion à augmenter son report à nouveau et provision pour grosse réparation.

PF1 et PFO une baisse mesuré sur 2013 en effet la baisse de rendement est du à un taux d'occupation financier en baisse atteignant 85,3% pour PF1, c'est l'occasion pour ces deux SCPI de remettre à jour leur patrimoine immobilier afin de mieux le valoriser dans le temps, voir de faire des arbitrages.

Les perspectives d'investissement en 2014

Que peut-on entrevoir si ce n'est des signes plutôt positif de reprise pour 2014 avec des estimations de croissance inférieur à 1% la situation devrait ressembler à 2013 avec une sortie du tunnel pour la fin de l'année.

Le marché de l'Investissement en SCPI favorable aux acteurs en capacité d'acquérir de nouveaux biens comme PFO2 qui voit sa capitalisation et donc ses fonds propres augmenter.

Il faudra pour les gestionnaires être plus proche de ces locataires particulièrement s'ils sont en fin de bail car un vaut mieux que deux tu l'auras. Ainsi dans un contexte ou l'offre de bureaux, commerces est plus important que les demandes de locataire il est important de pérenniser les relations locataire bailleur.

Il faudra également poursuivre l'amélioration des bâtiments afin qu'ils répondent aux nouveaux besoins des entreprises.

Du coté de PFO2, il est à prévoir de nouveaux investissements importants, la collecte 2014 devrait être du même acabit que 2013. Il sera important de continuer la recherche de biens à l'emplacement et au locataire qualitatif, sans oublier le rendement bien évidement. On a vu sur l'an passé de nombreux investissement en provenance de l'étranger sur des biens qualitatifs mais aux rendements faible. La politique de PFO2 recherche des biens neuf ou récent aux normes BBC.

PFO2 veillera à ce que les nouvelles acquisitions, comme cela a été le cas en 2013, permettent une sécurisation des loyers par la signature de baux de durées fermes afin d'éviter toute possibilité de congé par le locataire pendant cette période de transition.

Du coté de PF1, les délais de relocation des locaux vacants suite aux libérations enregistrées impacteront les recettes locatives 2014, cette situation sera l'occasion d'accélérer la modernisation et de la mise aux normes environnementales du patrimoine de la SCPI.

Du coté de PFO, compte tenu d'une remise en location significative prévue en avril 2014, il sera à envisager une année mitigée en terme de rendement. PFO étudie intensivement les possibilités de cessions des locaux libres. Cela permettrait ainsi de dégager du capital et d'augmenter les revenus.

Une nouvelle réglementation pour les sociétés de gestion, une opportunité pour demain

Grâce à l'article L.214-114 du Comofi, les SCPI pourront diversifier leur orientations d'investissement et de gestion puisqu'elles pourront investir dans des parts de SCI et / ou d'autres SCPI.

D'autre part, afin de rétablir une certaine parité avec d'autres fonds immobilier, les SCPI ne seront plus obligées de détenir leurs actifs immobiliers pendant 6 ans, la durée légale est abaissée à 5 ans, ce qui se traduit par plus de souplesse. De plus, toujours dans cette trajectoire de simplification, les cessions pourront être effectuée plus rapidement dès lors qu'elles ne représentent pas plus de 2% du patrimoine global de la SCPI.

Cette disposition permet également aux SCPI d'effectuer davantage de travaux au sein de leur patrimoine immobilier. Les restructurations importante pourront être ainsi engagées directement. Il n'y a plus de montant de travaux maximum à ne pas dépasser par immeuble.

Sur le même sujet
Advize : N'en font ils pas trop ?
Par -
Le Crédit Foncier finance vos parts de SCPI
Par -
Assurance-vie Sérénipierre, le meilleur fonds euros du marché grâce à ses SCPI
Par -
Je souscris