Investissement immobilier et rentabilité : les assurances habitation à privilégier

par

Investissement immobilier et rentabilité : les assurances habitation à privilégier

 

Bien que l’assurance habitation ne soit pas imposée aux propriétaires, de plus en plus choisissent de maximiser la sécurité de leur logement en y souscrivant. Lors d’un projet d’investissement immobilier, il peut être judicieux de veiller à protéger son bien ou ses biens grâce à une assurance pour éviter les mauvaises surprises. Dans cet article, découvrez comment trouver une assurance au meilleur prix et quels sont les avantages d’une telle souscription.

Quel est le prix d’une assurance habitation ?

Le prix d’une assurance habitation peut varier, selon l’assureur choisi et les options souscrites. Dans le but de dénicher une assurance habitation au meilleur prix, les experts de papercare.fr recommandent d’utiliser un comparateur d’assurance en ligne.

Ce dernier dressera en quelques clics la liste de toutes les assurances les plus intéressantes au vu de votre situation d’investisseur immobilier. Le nombre de logements, la superficie de chacun et les différentes spécificités dont ils disposent vous permettront d’obtenir un prix avantageux, parfois négociable avec la compagnie d’assurance directement.

Voici les différentes informations qui seront requises pour souscrire un contrat d’assurance habitation :

  • Le type de bien à assurer (appartement ou maison)
  • Le statut du demandeur (propriétaire occupant ou non-occupant, locataire d’un meublé ou d’un non-meublé, colocataire)
  • S’il s’agit d’une résidence principale ou secondaire
  • Si le logement en question est déjà habité ou en projet d’emménagement
  • Si le logement accueille des activités professionnelles (hors télétravail)
  • Le nombre d’habitants composant le ménage
  • L’ancienneté du logement
  • La superficie de celui-ci.

Quels sont les avantages d’une assurance habitation ?

Même si les locataires ne sont pas malintentionnés, un accident peut vite arriver et endommager le logement pour des sommes conséquentes : incendie, dégât des eau voire un cambriolage. Le rôle d’une assurance habitation est de prendre en charge les coûts de certains dommages qui pourraient survenir, si tant est que ces derniers soient inscrits dans le contrat de l’assurance. Cependant, les experts de papercare.fr rappellent qu’il existe des exclusions de garantie, qu’il convient de regarder avant la signature finale.

Il existe deux types d’assurances habitation distinctes :

  • La garantie risques locatifs : cette dernière prend en charge les dommages matériels qui peuvent être causés involontairement au logement. Il s’agit par exemple des explosions, incendies et dégât des eaux. Cependant, aucune responsabilité civile n’est comprise dans cette garantie, et les autres situations dommageables ne sont pas prises en charge.
  • L’assurance multirisque habitation : plus complète, il s’agit de l’assurance généralement proposée à celles et ceux qui souhaitent bénéficier d’une bonne protection. Contrairement à la garantie risques locatifs, elle inclut la responsabilité civile, et couvre un grand nombre de situations : les catastrophes naturelles, les catastrophes technologiques, les inondations, les tremblements de terre, les attentats et actes de terrorisme, en plus des explosions, incendies et dégâts des eaux. Les biens de valeur sont aussi couverts, tels que les meubles, les vêtements et les œuvres d’art.

Pour obtenir toutes les informations supplémentaires importantes liées à l’assurance habitation, rendez-vous ici.

L'auteur de l'article
Jean-Henri BUET

Ayant grandi dans le monde de l'immobilier de part ma famille, mon expérience m'a appris que l'immobilier passe par l'humain, et c'est en montrant son humanité que l'on est perçu tel que nous sommes. De nature sincère, j'ai un attrait prononcé pour les relations sociales basées sur l'honnêteté. Comme le dit l'adage, on a souvent les clients que l'on mérite, et je m'impose de traiter mes clients comme j'aimerais être traité. Ainsi, je suis convaincu qu'un investisseur ne peut, et ne doit pas s'engager s'il n'a pas confiance en son interlocuteur.

Sur le même sujet
Advize : N'en font ils pas trop ?
Par -
Le Crédit Foncier finance vos parts de SCPI
Par -
Assurance-vie Sérénipierre, le meilleur fonds euros du marché grâce à ses SCPI
Par -
Je souscris