SCPI, le placement immobilier rentable et facile

par | SCPI fiscale

SCPI, le placement immobilier rentable et facile

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont actuellement une référence pour les investisseurs. En effet, le couple rendement/risque proposé est particulièrement attrayant : de l’ordre de 4,5 à 5% pour les SCPI de rendement les plus défensives , les plus dynamiques pouvant proposer des rendements de l’ordre de 6%.  Le tout étant corrélé à l’immobilier, ce qui rassure particulièrement les français qui ont historiquement toujours été attirés par les placements dans la pierre.

Par ailleurs,  les taux proposés par le  livret A et les fonds euros agacent de plus en plus ces mêmes personnes,  surtout que les prévisions sur les années futures ne sont pas bonnes. En effet , le taux du rendement sans risque ne faisant que diminuer, pour être aujourd’hui proche de 0, les assurances vies en fond euro ne pourront bientôt plus supporter le différentiel proposé entre ce taux et celui qu’il propose pour faire bonne figure.

 

Il est par ailleurs notable que les rentabilités de l’immobilier locatif pour les particuliers ont diminué suite  à l’embellie sur  les prix au mètre carré du début des années 2000. Les SCPI de rendement, qui se positionnent sur un secteur de marché uniquement axé sur des locataires professionnels, proposent des rendements intéressants, surtout si on le compare à la rentabilité locative sur Paris et les plus grandes villes de province.

Ces placements présentent un autre avantage non négligeable pour les particuliers cherchant à faire fructifier leur économie : les SCPI sont souvent considérées comme un placement clé en main dans la mesure où il n’est pas chronophage. En effet, il ne nécessite aucune formalité administrative car le parc immobilier est dirigé au quotidien par une société de gestion qui se charge de trouver les locataires, de mener  les éventuels travaux de mise au norme ou de rénovation, de collecter les loyers et de les redistribués aux investisseurs.

Le placement en SCPI ne nécessite par ailleurs aucun effort de trésorerie. En effet le loyer versé à l’investisseur est net de charge, c’est à dire que la société de gestion a prélevé en amont la part qu’elle prend sur les loyers, qui sert à la fois  à se rémunérer mais aussi à mener les éventuels travaux, payés les taxes foncières…  Il ne restera donc aucune charge pour l’investisseur, mais il devra bien évidemment déclarer les revenus générés par son placement en SCPI aux impôts, qui rentrent dans la catégorie du bénéfice foncier.

 

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Parts de SCPI: comment déclarer ses plus-values?
Par -
Comment réduire son imposition grâce aux SCPI ?
Par -
Quelle surtaxe en cas de cession de votre bien immobilier ?
Par -
Je souscris