SCPI vs EHPAD : quels placements pour qui ?

par | Actualité

SCPI vs EHPAD : quels placements pour qui ?

SCPI vs EHPADIl est légitime et même indispensable au moment de passer à l'acte pour chaque investisseur de se poser les questions suivantes : Ai-je bien choisi le meilleur support ? Me correspond-il parfaitement ? Répond-il réellement à mes besoins ?

L'objectif  de cet article est d'apporter des éléments de réponses à ces questions aux futurs investisseurs voulant faire de l'investissement immobilier locatif sous forme de « pierre-papier», plus communément appelé SCPI ou des investissements rattachés au statut LMNP type EHPAD.

Les SCPI

Le principe d'investissement en SCPI est assez simple :

L'acquéreur de SCPI reçoit des titres de propriétés d'une société qui gère et possède un parc immobilier (composé de bureaux, commerces, entrepôts) et qui en redistribue des loyers au prorata de la quotte part détenue. Ces revenus son indexés à la tranche marginale d'imposition de l'investisseur.

Les EHPAD

Le principe d'acquisition d'un EHPAD est simple lui aussi :

L'acquéreur d'une chambre en EHPAD reçoit des loyers versés par la société de gestion qui sont statutairement garantis et nets de fiscalité sur 2O ans (amortissement comptable prévu a cet effet chaque année).

A qui s'adressent ces placements ?

Ces deux supports ont pour point commun de satisfaire des investisseurs désireux de diversifier leur portefeuille (alternative judicieuse au marché financer), désireux d'être pris en main par les sociétés de gestion proposant des baux longue durée (pas d'implication personnel assidue) et souhaitant un investissement présentant un risque quasi nul (forte mutualisation du risque du coté de la SCPI et profondeur de marché pour les EHPAD importante).

SCPI, EHPAD : lequel pour qui ?

Cependant, selon le profil des investisseurs il convient d'opter pour la SCPI ou les EHPAD.

La SCPI convient davantage à une personne dont la tranche marginale d'imposition est basse (5 % , 14% et 30 %) et souhaitant un support liquide (capacité à retrouver son capital rapidement, en SCPI sous 15 jours). Par ailleurs il n'y a pas de montant minimum pour acquérir des parts de SCPI.

En revanche, il faut compter un capital relativement important pour un EHPAD (environ 140 000 euros HT prix-immobilier). Un EHPAD va procurer un complément de revenu net de fiscalité (au moment de la retraite, placement très judicieux) pendant plusieurs années. Par ailleurs un investissement en EHPAD sert la cause nationale du logement de nos ainés et donc a une contribution sociale importante.

Pour maximiser sa satisfaction, il conviendra peut être d'opter pour les deux formules d'investissement.

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Les SCPI multiplient les acquisitions
Par -
Particularités et objectifs de la SCPI en direct
Par -
La SCPI, un marché innovant qui a développé son offre en 2014
Par -
Je souscris