Doit-on être Francais pour acheter des parts de SCPI ?

En aucun cas la nationalité française est une condition à l’acquisition de parts de SCPI. En revanche, la fiscalité des dividendes perçus peut varier selon le lieu de la résidence fiscale.

Le fonctionnement des SCPI ne varie pas

Peu importe que l’on soit français ou pas, que l’on réside en France ou non. Le mode de fonctionnement des SCPI ne change pas. Dans tous les cas, l’investisseur reçoit un loyer qui vient en contre partie de l’achat initial de parts. Ce rendement est d’environ 5% net par an pour les SCPI de rendement. Mais la différence peut se faire sur la façon dont ces loyers vont être imposés. Investir dans une SCPI quand on réside à l’étranger peut donc être plus ou moins avantageux qu’en France.

Une fiscalité différente suivant les pays

Les loyers que la SCPI va vous verser seront imposés différemment suivant votre lieu de résidence. Ainsi, dans le cas d’une SCPI de rendement qui affiche des rendements de plus de 5% nets, les loyers perçus sont fortement imposés en France mais peuvent l’être beaucoup moins à l’étranger. Il faut donc adapter ses investissements par rapport à la législation fiscale du pays dans lequel vous résidez.
Par contre, un investissement dans une SCPI fiscale n’a d’intérêt que si l’on réside en France. En effet, la réduction d’impôts dont on peut bénéficier n’est valable que pour des impôts français.

Demandez conseil à la famille des 8.