OPCI et Assurance Vie

La tendance observée sur le marché des contrats d’assurance vie révèle que les assurés sont de plus en plus enclins à accepter du risque dans leurs contrats.

Par exemple, rien que fin de l’année dernière, la proportion des unités de compte, des encours de l’assurance-vie, a grimpé à 22%, contre 19% fin 2016 et 18% fin 2015.

Les raisons d’un tel revirement ne manquent pas et sont même totalement légitimes.

D’abord, nous ne cesserons pas de rappeler qu’un contrat d’assurance-vie est un produit d’épargne malléable et rémunérateur pour se préparer à différentes situations : des compléments de revenus à la retraite, la transmission, et bien d’autres.

Ensuite, contrairement aux contrats mono-supports qui ne proposent pas plus de 2% par an, les unités de compte, quant à eux, ont eu « entre 2013 et 2017, une performance moyenne de 4,6% », selon la Fédération Française de l’Assurance.

Pour rappel, sont dits appelés unités de compte, les fonds actions, les parts de OPCVM, la pierre papier (SCPI, OPCI), et bien d’autres.

Dans les sections ci-dessous, nous nous intéresserons plus particulièrement aux OPCI (Organisme de Placement Collectif dans l’Immobilier) comme unités de compte dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie.

Tendance du marché des OPCI dans l’assurance-vie ?

Concernant la tendance des OPCI dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie, il est à souligner la distribution des OPCI reste très importante : Par exemple, en 2014 ils ont collecté près de 3,28 Milliards et 2,49 Milliards d’euros en 2015.

Les raisons de cette progression tiennent aux caractéristiques des OPCI, lesquels comme les SCPI se reposent sur un actif tangible, et promettent des performances de rentabilité immobilière durablement élevées.

Aussi, au sein d’un contrat d’assurance-vie, la souscription aux OPCI en unité de compte permet de réduire sa fiscalité. Car les revenus issus des OPCI au titre des plus values mobilières, sont moins imposés dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie.

À noter que dans les contrats d’assurance-vie, le choix d’intégration d’OPCI est limité, car les sociétés d’assurance ont des règles de sélection très rigoureuses en matière de sélection des fonds immobiliers.

Toutefois, les avantages des OPCI sont nombreux.

Ils ont une rentabilité moyenne de 3,81 % par an depuis 5 ans.

L’autre avantage des OPCI, est qu’il a des sous jacents qui sont facilement liquides, car il s’agit le plus souvent d’actions, de parts de SICAV ou parts de fonds étrangers.

Fiscalité OPCI dans assurance vie

Les revenus de l’assurance vie sont soumis (pour tout versement réalisé depuis le 27/09/2017) au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8%. Toutefois, l’épargnant a la possibilité d’opter pour une imposition au barème, option globale couvrant tous les revenus du patrimoine. Dans cette hypothèse, le prélèvement forfaitaire unique qui a été prélevé sera déduit du montant d’imposition dû.

Par ailleurs, tous les versements qui auront été réalisés jusqu’au 26/09/2017, les gains sont soumis par défaut à l’IR (Impôt sur Revenu).