Y'a-t-il eu des périodes défavorables aux SCPI dans l'histoire?

Dans les années 90, investir dans des SCPI était moins avantageux qu’aujourd’hui, mais les problèmes qui nuisaient aux SCPI ont été résolus.

L’absence d’un marché secondaire efficace

Le principal problème des SCPI durant les années 90 était le manque de liquidité de ces parts : autrement dit, il était très compliqué de les revendre en cas de besoin. Cela provenait essentiellement de la fixation des prix des parts sur le marché de la revente.
De plus, à cet époque, la France traversait une crise immobilière qui a fait que de nombreuses parts se sont retrouvées en vente.

La réforme du marché secondaire

Pour éviter qu’une telle situation se reproduise, le marché secondaire des parts de SCPI a été réformé en 2001. Depuis cette date, la revente de part est plus facile.
Le mécanisme de fixation des prix se fait par confrontation de l’offre et de la demande.

Ainsi, lorsque vous désirez vendre une part de SCPI, il vous suffit d’envoyer un courrier à votre société de gestion en indiquant le nombre de parts ainsi que le prix auquel vous souhaitez les vendre.
La société recueille également les intentions d’achat et fixe ensuite un prix de vente pour les parts qui est celui pour lequel le plus grand nombre de part peut être vendu.

Cet absence de marché de la revente efficace a grandement pénalisé les SCPI durant les années 90. Désormais, cela est réparée et le marché secondaire actuel permet un échange de parts beaucoup plus fluide.

Contacter SCPI-8.com pour mieux connaitre l'investissement en SCPI.

Je souscris