Faut-il faire une déclaration spécifique quand on possède des parts de SCPI ?

Une fois que vous recevez les loyers de la part de la SCPI dans laquelle vous avez investi, vous êtes tenu de déclarer ces revenus au titre des revenus fonciers. La déclaration diffère de celle d’un impôt sur le revenu.

Le régime d’imposition de ces revenus

La façon de déclarer vos revenus va dépendre du régime d’imposition que vous choisirez. Vous avez en effet le choix entre le régime micro-foncier et le régime réel.
Le régime micro-foncier n’est pas accessible que si vos revenus fonciers proviennent uniquement de vos SCPI.
Ce régime n’est intéressant que si vous avez acheté vos SCPI en cash et que les charges de la SCPI sont faibles. Cela s’explique par le mode de détermination du revenu sous le régime micro-foncier : pour déterminer le revenu imposable, on soustrait à vos revenus bruts un abattement forfaitaire de 30% qui est censé représenter les charges et ceci dans le but de simplifier la déclaration.
Ainsi, il n’est avantageux de choisir ce régime que si vos charges représentent moins de 30%. Si elles sont supérieures à ce montant, il vaut mieux privilégier le régime réel qui estimera vos charges de manière précise.

La déclaration

Si vous choisissez le régime micro-foncier, le montant déterminé suivant les conditions précitées devra être ajouté au montant de votre base imposable à l’impôt sur le revenu via la déclaration n°2042 relative à l’impôt sur le revenu.
Si vous choisissez le régime réel, il faudra remplir le formulaire 2044 selon les modalités décrites ici. (faire lien avec «comment remplir la déclaration d’impôt)

Pour plus de renseignements sur les SCPI, rendez vous sur le site SCPI-8.com

Je souscris