SCPI et IFI : existe-t-il un avantage ?

Investir en SCPI peut permettre avec certains montages de réduire le montant de son IFI. Cela passe principalement par le démembrement des parts.

Acheter des parts de SCPI en nue-propriété

La manoeuvre consiste à acheter la nue-propriété de parts de SCPI à crédit. D’une part, cela diminue le coût d’acquisition de ces parts (puisque l’on n’achète pas la propriété complète) et cela permet de réduire l’assiette imposable à l’IFI. En effet, les biens détenus en nue-propriété ne rentrent pas dans le calcul de l’IFI et le montant du prêt peut être déduit de l’assiette imposable à l’IFI.
Par ailleurs, puisque l’investisseur ne détient que la nue-propriété, il ne reçoit pas de revenus de la SCPI et ne déclare donc pas de revenus supplémentaires.

Passer d’une assurance-vie à une SCPI

Le fait d’acquérir des parts de SCPI en cash pour un contribuable à l’IFI constitue un très léger avantage pour celui ci.
Par exemple, prenons un contribuable qui a un patrimoine de 2 millions d’euros. Il est donc soumis à l’IFI.
Ce contribuable dispose de 100 000 euros sur un contrat d’assurance vie monétaire. Par conséquent, il est comptabilisé à hauteur de 100 000 euros dans le cadre de son IFI. S’il décide de réorienter ses fonds vers une SCPI en achetant pour 100 000 euros de parts avec des frais de souscription à hauteur de 10 000€, on ne retiendra plus que 90 000 euros au titre de son IFI car c’est le prix de part net de frais qui est comptabilisé.
D’où une économie annuelle de 25 euros dans ce cas précis.

Pour recevoir des conseils sur vos investissements, rendez vous sur le site de Euodia Finance

Je souscris