Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Corum Asset Management : la société de gestion phare des SCPI

par | SCPI de rendement

Corum Asset Management : la société de gestion phare des SCPI

Corum Asset Management : la société de gestion phare des SCPI

Bien que jeune, Corum A M est aujourd’hui la société de gestion de SCPI la plus populaire. Cette société s’est notamment distinguée par une stratégie et une communication innovante et hétérodoxe. Créée en 2011, Corum Asset management possède aujourd’hui plus de 1,5 milliards d’actifs sous gestion (dont 1 200 millions pour Corum Origin).

La création de Corum AM

Corum AM a été créée en 2011 par une équipe possédant une solide expérience dans la gestion de SCPI. La création de CORUM a été en grande partie permise par l’obtention du marché de la gestion de l’OPCI (organisme de placement collectif immobilier) Médicis. Cette OPCI est « fermée » ce qui signifie qu ‘elle ne fait pas appel public à l’épargne. Son but est de gérer le patrimoine immobilier de mutuelle retraite Médicis acteur majeur chez les professionnels indépendants. Médicis détient 99,9 % de cette OPCI ; à l’instar des SCPI Corium AM n’a ici qu’un rôle de gestionnaire. Cette O P CI, possédant 200 millions de d’actif sous gestion, a permis à Corum AM de s’assurer une tranquillité financière lors de sa création et ainsi d’envisager sereinement son développement.

Corum Convictions (Corum Origin)

Corum Convictions( qui deviendra Corum en 2017 puis Corum Origin en 2018) a révolutionné le monde des SCPI. Traditionnelement les SCPI ont des statuts précis voir rigides. Le statut d’une SCPI détermine son horizon d’investissement et donc les grandes lignes de sa stratégie. Les SCPI historiques ont traditionnellement pour mission d’acquérir un parc immobilier centré sur une typologie d’actifs spécifiés sur une zone géographique établie. Ainsi la stratégie classique d’une SCPI est l’achat un type de bien (généralement immeuble de bureau ou commerce), dans une zone plus ou moins étroite (les SCPI historiques sont souvent très implantées à Paris et en Île-de-France). L’idée est ici simple : acheter des immeubles sur lesquels il ne sera pas difficile de trouver un locataire permettant de jouer le rôle de vache à lait pour les porteurs de parts. Ces immeubles ont ainsi pour but de générer des loyers très réguliers et d’être gardés sur une durée la plus longue possible.
 
La création de Corum Convictions marque un point de rupture par rapport à cette tradition. En effet Corum Convictions se veut une SCPI opportuniste. Cela signifie qu’elle joue sur les cycles des marchés pour trouver les meilleurs opportunités à un moment précis. Pour permettre cela, Corum AM a pris le temps de négocier avec l’autorité des marchés financiers (AMF) qui contrôle les sociétés de gestion de SCPI. Ainsi, alors que Corum AM a été agrée le 14 avril 2011 Corum Convictions a été réellement Immatriculée par l’AMF le 28 février 2012. Cette négociation a notamment porté sur le fait de mettre en place des statuts extrêmement souples concernant l’univers de placements accessible à Corum Convictions. Ainsi Corum Convictions peut investir sur tout type d’actifs sur l’ensemble de la zone euro.
 
Cette gestion dynamique a rapidement connu un certains succés ; malgré le fait que Corum ne soit pas adossée à un réseau de distribution bancaire. Sur l’année 2012, Corum a concentré ses premiers investissements uniquement en France. Ils ont cependant pu verser un dividende annualisé de 6,6 % avec une capitalisation au 31 décembre 2012 de 17 millions d’euros.
 
Les premiers investissents à l’étranger, qui deviendront la marque de fabrique de Corum, ont eu lieu en Espagne en 2013. L’Espagne a été un des pays les plus durement touché par la crise de la zone euro en 2011. La baisse des prix de l’immobilier a créé de nombreuses opportunités, permettant une rentabilité locative très attractive. Un bien acquis en Espagne sera d’ailleurs revendu en 2016 avec une plus value très intéressante.
 
L’explosion de Corum a réellement lieu à partir de 2014, avec de nouveaux investissements en Espagne ainsi que les premiers investissements au Portugal, en Belgique et en Allemagne. En dépassant les 200 millions d’euros de capitalisation Corum devient une grosse SCPI dont on parle. A partir de ce moment les investissements à l’étranger vont être très majoritaires. Les années 2015 à début 2017 seront marquées par des investissements très centrés sur l’Europe du nord. Ce développement va notamment se matérialiser par l’ouverture de bureaux de recherche aux Pays-Bas en 2017.
 
Au niveau de la capitalisation le développement de Corum a été exponentiel. Créée avec un capital minimal de 800 000 euros, Corum dépasse les 18 millions fin 2012, atteint les 88 millions fin 2013, les 222 millions en 2014 , 500 millions en 2015, 800 millions en 2016 et 1 milliard 100 millions en 2017. Cette augmentation exceptionnelle a toujours pu être investie régulièrement. Cependant, Corum AM cherche à limiter la collecte de Corum Origin afin de pouvoir l’investir dans de bonnes conditions. Pour diversifier encore plus son univers d’investissements et de ne pas subir son succès par une collecte non maitrisée, Corum AM lance Corum XL en 2017.

La création de Corum XL

Afin de pousser encore plus sa logique opportuniste, Corum AM envisage la création de Corum XL dé la fin 2016. Première SCPI monde, Corum XL n’a aucune contrainte géographique ou typologique. C’est également la première SCPI exposé au risque de devise. Si ce placement est réglementé par le cadre juridique classique des SCPI, ses caractéristiques et ses objectifs sont bien différents des SCPI traditionnels. Elle se distingue par des objectifs ambitieux: un objectif de revalorisation sur le long terme (TRI de 10% sur 10 ans, non garantis) grâce à « une stratégie combinant les cycles immobiliers et le cours des devises ».

La stratégie de Corum XL est de constituer un « socle » de 60 millions d’euros (30 millions en zone euro et 30 millions en Europe hors zone euros). puis de mettre en place des stratégies d’investissement sur des zones à fort potentiel.

Cette SCPI a donc un potentiel de rendement nettement supérieur à la moyenne mais est exposé au risque de devise ce qui peut crée une forte volatilité sur les loyers.

Sur le même sujet
5 bonnes raisons d'investir dans Novapierre
Par -
SCPI diversifiée
Par -
Ficoma vs Pierre plus
Par -