Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Investir pour ses enfants : achat en direct ou SCPI ?

par | Fiscalité

Investir pour ses enfants : achat en direct ou SCPI ?

 

Il n'est jamais trop tard pour investir pour ses enfants. La preuve : René, 60 ans, à 3 ans de sa retraite, projette d'investir afin de léguer un patrimoine durable aux siens.

Dans cet objectif, nombreux sont ceux qui choisissent le livret A pour l'épargne de leurs enfants. Depuis plusieurs années, il a été un placement très prisé avec des avantages assez intéressants. Toutefois, aujourd'hui ce n'est plus le cas, surtout depuis l'inflation. En effet, il s'avère que le livret A, avec son taux de rémunération d'environ 0,75% représente plus un risque de perte d'argent que d'épargne. Pour un placement sur une dizaine ou une vingtaine d’années certes, il peut être rentable, mais pour un placement à court ou moyen terme, autant ne pas s’y risquer. Dans le cas de René, notre futur retraité donc, le livret A est à exclure. Nous lui proposons plutôt les opportunités de placement dans le secteur de l’immobilier.

 

L'investissement dans l'immobilier

Depuis plusieurs années, le secteur de l’immobilier est devenu le secteur le plus choisi en termes de placement. Étant un secteur fortement dynamique et en perpétuelle évolution en France, beaucoup sont ceux qui se lancent dans l'investissement immobilier que ça soit locatif ou non. Investir dans la pierre, malgré les risques et le système fiscal changeant reste le plus sûr d'après les Français. Le fait est que les investisseurs pensent que pouvoir observer et toucher de façon concrète son placement est plus tentant et plus rassurant.

Le point fort dans ce type d'investissement, c'est qu'il existe aujourd'hui différentes opportunités en placement offertes à toutes les catégories et profils d’investisseur. Le moyen financier, l'épargne, l'apport personnel ne constituent plus de blocage. Pour René notre sexagénaire par exemple, grâce à son épargne depuis toutes ses années d'activités professionnelles, nous lui conseillons vivement le secteur de l'immobilier pour investir. Il a le choix entre acheter un bien neuf pour le louer et en récolter les revenus locatifs, ou acheter des parts en SCPI.

 

Achat direct d'un bien locatif

Acheter un bien immobilier neuf pour le louer serait une bonne affaire pour René. Son épargne rajoutée à un prêt pourrait lui permettre d'acquérir un appartement en zone tendue. Il pourrait ensuite le louer pour collecter des loyers mensuels qui pourront par la suite l'aider à rembourser son prêt (ou comme économie). Pour ce faire, il a la possibilité de se lancer avec Pinel, un système offrant une défiscalisation lors de l'achat d'un bien neuf pour le louer pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans. Donc, même après sa retraite, il continuera à recevoir les loyers. Cependant, le dispositif Pinel ne présente pas que des avantages surtout dans le cas de René. Le lancement dans la location de bien neuf est un assez long processus. D’autre part, il faut réunir la somme pour l’achat, trouver un bon logement dans une zone éligible par le dispositif, rechercher des locataires, etc. Sans oublier les contraintes dans l’entretien ou la remise en état du logement dans le cas où certains éléments ne correspondent pas aux exigences de la loi Pinel. René doit donc être plus patient et être beaucoup plus avisé s’il veut se lancer dans l’achat d’un bien immobilier locatif afin qu’il puisse atteindre son objectif principal : investir pour ses enfants.

 

Achat d’une part en SCPI

L'acquisition des parts en SCPI de rendement peut se faire soit dès la naissance des enfants, soit une fois qu'ils ont atteint un certain âge. Dans tous les cas, le placement s'avère être très intéressant.

SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un placement qui suppose l'achat de part dans des sociétés de gestion de locations immobilières. C'est à dire qu'un individu, avec de nombreux autres viennent acheter des parts dans un bien en location. Ils se voient par la suite être propriétaire de parts selon l'importance de leur apport respectif. L’investissement en SCPI peut générer des intérêts à partir de 4% et pouvant atteindre les 6%, ce qui est très élevé par rapport aux autres types de placement.

Outre son taux d’intérêt, le second avantage d’un SCPI c'est que, l’investisseur n’aura pas à se soucier des détails pas très enchanteurs dans la gestion d'un bien immobilier comme l'entretien, le recueil de loyer, les paperasses administratives, etc. C'est à la société de gestion de s'en occuper. L'investisseur lui a juste à attendre le versement de sa part de loyer (dans la plupart des cas en bimestriel ou en trimestriel). René lui sera donc gâté par cet aspect vu qu'à son âge il ne sera pas contraint de faire des suivis poussés et excessifs de son placement, la société de gestion lui fera savoir les différentes transactions dans le déroulement du contrat et de la situation. De plus, le risque de non-paiement de loyer est presque nul en SPCI même si des locataires venaient à déménager. Malgré tous ces avantages, il est tout de même fortement conseillé de toujours rester vigilant étant donné qu’un placement immobilier n’échappe pas aux éventuels risques financiers. La solution est de se faire accompagner par des experts avant un lancement ainsi que tout au long de la procédure d’exécution.

 

Sur le même sujet
SCPI vs investissement en direct : quels avantages ?
Par -
Pourquoi investir dans une SCPI en 2016 , et avec quels risques ?
Par -
Expatriation: Stratégies en cas de cession immobilière
Par -