Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

La SCPI c'est quoi ?

par | Actualité

La SCPI c'est quoi ?

 

La fin d’année 2017 approche, et l’investissement en SCPI à encore une fois été très présent au sein des particuliers, et même des entreprises. Retour sur un placement qui a su séduire les français.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ont collecté en 2016 déjà plus de 5 milliards, en hausse de 30% par rapport à l’an dernier. Les prévisions pour 2017 sont également haussières avec notamment des records sur les deux premiers trimestres 2017.

Investir dans l’immobilier, sans contrainte de gestion, voilà l’atout numéro un des SCPI. De plus en plus de personnes ne veulent plus gérer le bien immobilier qu’ils possèdent car les contraintes sont nombreuses : peur de ne pas trouver de locataire, ou qu’il fasse défaut, des travaux qui peuvent s’avérer couteux. Ces deux critères peuvent donc faire évoluer l’effort d’épargne de l’investisseur, et cela doit être pris en compte.

Les SCPI permettent d’assurer un effort épargne stable pour plusieurs raisons. Tout d’abord, on ne possède pas un appartement en direct mais des parts dans un parc immobilier géré par une société de gestion. Ce parc est constitué d’immobilier de bureaux, commerce, entrepôt ou même dans le secteur de la santé parfois. On n’est donc pas dépendant d’un seul locataire mais d’un nombre bien supérieur permettant ainsi une mutualisation du risque locatif. Les travaux et la gestion sont faites par le gestionnaire du parc, n’incombant en rien le détenteur des parts.

Le ticket d’entrée étant beaucoup plus faible que de l’immobilier en direct, la SCPI est accessible à de nombreuses personnes désirant se créer du patrimoine et/ou percevoir des revenus complémentaires en vue de préparer la retraite.  Les rendements étant bien plus intéressants que le fonds euros, cela permet d’optimiser ses placements financiers. Aujourd’hui, le rendement moyen d’une SCPI est de 4,8% brut de fiscalité. Il est cependant possible d’avoir certaines SCPI plus rémunérateur. Encore plus intéressant, il existe des SCPI qui au lieu d’investir en France, vont investir dans de l’immobilier en Europe dans des pays où le marché est plus porteur (Allemagne, Pays-Bas). Dans ce cas, la rentabilité peut être un peu meilleure, mais surtout, la pression fiscale est beaucoup moins forte. Lors d’un investissement à l’étranger (même si le gestionnaire est français), les loyers perçus ne sont pas assujettis aux prélèvements sociaux (17,2% à partir du 1er Janvier 2018). De plus, l’investisseur est imposé suite à un calcul qui est le suivant : Tranche Marginale d’Imposition – Taux Moyen d’Imposition. Généralement, on se situe entre 15% et 20%.

En contrepartie, le sous-jacent de l’investissement étant de l’immobilier, la durée de détention recommandée par l’autorité qui surveille ce placement est de 8 ans. Cela permet de gommer les frais qui sont de l’ordre de 10% (comme dans l’immobilier classique). La différence étant que ces frais sont prélevés à la sortie et non à l’entrée.

Aujourd’hui, il existe plus de 170 SCPI disponibles sur le marché. Il convient de voir un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, afin de s’assurer que ce placement correspond à vos objectifs de placement. Il pourra ainsi, proposer une sélection de SCPI avec une diversification tant sur la typologie de bien que sur les zones géographiques.

            

Sur le même sujet
Investir dans le vin : comment, pour qui et pourquoi ?
Par -
Interview de Gregory Le Blan de Intergestion pour Cristal Rente
Par -
L'imposition sur les revenus fonciers progressent, comment y remedier ?
Par -