Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Les SCPI en ordre de bataille pour continuer d'assurer un bon rendement

par | Actualité

Les SCPI en ordre de bataille pour continuer d'assurer un bon rendement

L'intérêt des investisseurs pour la pierre papier est croissant, les SCPI observent en effet une collecte en constante augmentation depuis plusieurs années. Cet intérêt marqué pour cette solution d'investissement est par ailleurs justifié puisque le taux de rendement moyen des SCPI est supérieur à 5% sur l'année 2014. En outre la pierre papier est un investissement flexible et liquide, on comprend donc vite les raisons d'un tel succès.

Les professionnels du secteur sont unanimes au sujet de la pierre papier, il s'agit d'un investissement très attractif qui plait aux investisseurs. Et le faible rendement affiché par les solutions d'épargne dites traditionnelles vient renforcer l'attrait pour les SCPI de rendement.

Le rendement n'est pas la seule raison qui pousse les investisseurs à s'intéresser aux SCPI. En effet, il s'agit d'un investissement en immobilier mais les investisseurs sont déchargés de toute gestion locative, un élément non négligeable en faveur des SCPI.  De plus, les investisseurs peuvent envisager une plus-value à la revente car les parts de SCPI se revalorisent régulièrement, ce qui constitue en sus des revenus réguliers perçus une perspective de gain très intéressante.

De cette popularité survient tout de même quelques interrogations, et notamment concernant le niveau de collecte, en constant augmentation. En termes de chiffres, la collecte annuelle totale était de l'ordre de 600 millions il y a quelques années alors qu' elle avoisine aujourd'hui les trois milliards. Le contexte français n'est d'ailleurs pas favorable à de tel niveau de collecte car le marché de l'immobilier d'entreprise rencontre vite ses limites (25-30 mds d'€), à la différence de nos voisins anglais ou allemands qui bénéficient de marchés beaucoup plus extensibles.

Les gérants des SCPI en sont tout à fait conscients et prennent les mesures nécessaires pour garantir un taux de distribution satisfaisant. Ils tentent de s'organiser pour demeurer attractif et compétitif afin de capitaliser sur le succès des SCPI. Trop de liquidités circulent actuellement dans le marché de l'immobilier, les prix ont donc tendance à augmenter. De plus, les SCPI placent l'excédent de leurs collectes sur des placements court terme, dont le rendement est très faible et fait donc chuter le taux de distribution. Face à ces constats, certaines SCPI ont donc fait le choix de maîtriser leur collecte pour poursuivre une politique d'investissement cohérente et de qualité. D'autres ont préféré rallonger le délai de jouissance, c'est par exemple le cas pour les SCPI Multimmoblier 2 et Epargne Foncière. Ces dernières ont rallongé à 5 mois le délai avant de percevoir les loyers générés par l'investissement.

Les SCPI envisagent aussi le développement à l'international comme une réponse à l'afflût massif de liquidités. Le marché allemand constitue une destination privilégiée des véhicules d'investissement. Novapierre Allemagne, Opcimmo, Multimmobilier 2 sont des exemples de SCPI ayant ciblées l'Allemagne comme destination privilégiée. D'autres destinations de la zone euro sont aussi favorisées telles que l'Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, la Belgique ou encore l'Irlande. Corum Convictions est la SCPI de référence en matière de développement européen puisqu'elle a notamment investi en Espagne et au Portugal et affiche depuis plusieurs années le taux de rendement le plus attractif du marché. Cette SCPI diversifiée, que se soit dans la typologie des investissements réalisés que dans les zones géographiques choisies, affichait en 2104 un rendement de 6,31%. Son caractère diversifié lui permet de s'ouvrir aux différentes opportunités qui s'offrent à elle sans subir les cycles d'un secteur d'activité en particulier.

Sur le même sujet
Novapierre 1 hausse le prix de sa souscription
Par -
Vers une surtaxe des plus-values immobilières
Par -
Acheter un Studio dans Paris ou des parts de SCPI ?
Par -