Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Réduire son imposition efficacement avec les dispositifs FIP et FCPI

par | Actualité

FIP et FCPILe maintien des avantages fiscaux octroyés pour les investisseurs en Fonds d'Investissement de Proximité et Fonds Commun de Placement dans l'Innovation  a été confirmé par le Président Français le 20 septembre dernier.En effet, celui-ci déclarait que «tous les dispositifs qui existent aujourd'hui en faveur de l'investissement dans les PME seront maintenus durant le quinquennat». Et les récentes déclarations sur les 20 milliards de baisse de charges aux entreprises confirment aussi l'engagement du gouvernement dans cette voie.

Quelle réduction et quels plafonds ?

Cependant, après l'année 2012, la situation sur les «niches fiscales» évolue. Dans un placement en FIP ou en FCPI réalisé avant le 31 décembre 2012, celui-ci permet une diminution de son imposition de 18% du montant investi. La limite de la valeur de la souscription s'élevant à 12 000 euros pour une personne seule, cela donne droit à 2160 euros de réduction d'impôt maximum.

En revanche, un couple peut prétendre à un plafond de 24 000 euros soit 4320 euros de réduction. De plus, il est possible de cumuler les avantages fiscaux du FIP et du FCPI autorisant ainsi le doublement du plafond de réduction, ce qui permet un investissement maximum de 48 000 euros et donc 8460 euros d'impôts en moins.

Un plafond global revu à la baisse

En 2012, le plafond global de défiscalisation s'élève à 18 000 euros plus 4% des revenus. Mais à partir de 2013,  ce plafond sera abaissé de manière très importante puisqu'il passera à 10 000 euros au total, sans prise en compte d'une part supplémentaire calculée proportionnellement selon les revenus du foyer fiscal.

Appliqué dès le 1er janvier 2013, cette nouvelle limite diminuera de manière drastique les possibilités d'alléger le poids de l'impôt. Il peut donc être intéressant de profiter, tant qu'il en est encore possible, du plafond 2012 des revenus en souscrivant à des parts de FCPI et FIP avant le 31 décembre de cette année.

De plus, la défiscalisation accordée aux investisseurs en PME via ces 2 types de fonds n'est pas le seul avantage pour les particuliers puisque la potentielle plus-value réalisée par le biais de ce placement sera, elle, exonérée d'imposition à terme. Un avantage fiscal à l'entrée, un autre à la sortie... Pourquoi s'en priver ?!

Sur le même sujet
De SCPI fixe à variable: quelles différences et quel intérêt?
Par -
PRIMOVIE, nouvelle SCPI du groupe Primonial
Par -
Les mythes de la SCPI en assurance-vie
Par -