Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

SCPI Européenne ou SCPI Française, comment les sélectionner ?

par | SCPI de rendement

SCPI Européenne ou SCPI Française, comment les sélectionner ?

 

Les SCPI en 2018 commencent l’année aussi bien qu’elles ont terminés 2017. Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier permettent à l’investisseur de bénéficier d’un loyer en contrepartie de leurs investissements. La collecte globale sur ce type de placement s’élève à un peu plus de 6 milliards d’euros. Retour sur ce placement qui a le vent en poupe.

 

Les avantages de la SCPI

La SCPI est donc un placement géré par une société de gestion. Cette dernière est chargée d’acquérir, de gérer et de louer un parc immobilier, constitué principalement de bureaux, d’entrepôt et de commerce dans différentes villes de France ou ailleurs. Il s’agit donc d’un placement immobilier mais sans les contraintes de l’immobilier direct. En effet, lors d’un investissement en direct, la dépendance d’un locataire est inévitable, tout comme des dépenses d’entretien de travaux ou de réparation qui ne sont jamais pris en compte dans le calcul du cash-flow. La SCPI permet de gommer ces inconvénients car il y a une multitude de locataires au sein de la SCPI. C’est ce qu’on appelle la mutualisation du risque locatif. Également, les charges sont prises en charge par la société de gestion et c’est eux qui s’occuperont de toute la partie travaux ou autres.

Le ticket d’entrée, assez faible (environ 1 000 euros) permet de calibrer son investissement à hauteur souhaité. Avec une petite somme, on peut donc détenir dans son patrimoine, un marché immobilier réparti sur toute la France et même à l’étranger. Chose impossible dans de l'immobilier direct.

La qualité du parc immobilier des SCPI et donc un point important au moment de la sélection, ainsi que les zones géographiques où les immeubles se situent. En effet, certaines SCPI vont être très parisiennes misant sur la sécurité mais vont avoir du mal à afficher des rendements intéressants. D’autres, vont être diversifiés sur le territoire français dans différentes villes (Bordeaux, Lyon, Montpellier par exemple). Et enfin, certaines vont investir à l’étranger dans des pays européens (Allemagne et Pays-Bas majoritairement).

 

SCPI européenes et françaises : Quelles différences ?

La grande différence entre les SCPI européennes et françaises va être la fiscalité. En effet, les SCPI françaises vont être taxées comme des revenus fonciers classiques, c'est à dire, très fortement. En France, les revenus fonciers sont imposés à la Tranche Marginale d’Imposition de l’investisseur. On doit en plus inclure les prélèvements sociaux de 17,2%. Imaginons une personne avec une TMI à 30%, il devra s’acquitter de 47,2% de fiscalité sur les revenus de la SCPI française.

Or, avec une SCPI européenne, à rendement brut égal, le net dans la poche de l’investisseur est bien plus important. Explication.

Tout d’abord, en investissant dans une SCPI Européenne, l’investisseur va recevoir des revenus provenant de l’étranger. Cela exonère directement les prélèvements sociaux de 17,2%. Également, l’investisseur ne sera pas fiscalisé à sa tranche marginale d’imposition (30% dans l’exemple au-dessus), mais grâce aux conventions fiscales entre les pays. Son imposition sera aux alentours des 20%, soit deux fois et demie de moins qu’en SCPI française.

Aujourd’hui, il existe plus de 170 SCPI disponibles dans le marché. Il convient de voir un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, afin de s’assurer que ce placement corresponde à vos objectifs de placement. Il pourra ainsi, proposer une sélection de SCPI avec une diversification tant sur la typologie de bien que sur les zones géographiques. 

Sur le même sujet
5 bonnes raisons d'investir dans Novapierre
Par -
SCPI diversifiée
Par -
Ficoma vs Pierre plus
Par -