4,83% de rendement au premier trimestre 2015 pour les SCPI

par | SCPI de rendement

4,83% de rendement au premier trimestre 2015 pour les SCPI

Ce premier trimestre aura été pour les SCPI une période satisfaisante en terme de performance, même si on observe une légère baisse de deux indicateurs primordiaux : le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) et le taux d'occupation financier (TOF).

Deux indicateurs en baisse

Depuis le 1er juillet 2012, les associés de SCPI peuvent compter sur un nouvel indicateur de rentabilité pour aiguiller leurs choix : le TDVM. C'est un ratio assimilable au rendement, où le dividende brut est divisé par le prix moyen des parts pour les acquéreurs de l'année écoulée. Si le TDVM est en théorie strictement comparable d'une SCPI à l'autre, une SCPI en bonne santé peut afficher un taux de rendement inférieur à celui d'une SCPI en perte de vitesse lorsqu'une baisse des revenus provoque une diminution du prix des parts sur le marché secondaire. Ceci peut entraîner l'appauvrissement continu du porteur même si le taux de distribution apparaît en hausse. Ainsi, le TDVM n'est pas le seul indicateur à prendre en compte. Concernant le taux de rendement 2014, la moyenne sur 2014 était de 5,07% contre 4,83% au premier trimestre 2015. Dans ces SCPI de rendement, celles dont la répartition sectorielle est centrée sur les bureaux et les commerces s'en sortent le mieux avec un rendement de 4,87% contre 5,03% en 2014.

Le Taux d'Occupation Financier mesure quant à lui la performance locative d'une SCPI. Il se détermine par la division du montant total des loyers et indemnités d'occupation facturés ainsi que les indemnités compensatrices de loyers par le montant total des loyers facturables dans l'hypothèse où l'intégralité du patrimoine de la SCPI serait loué. Bien qu'ayant légèrement diminué soit d'un point, il reste tout de même très positif et s'établit au 31/03/2015 à 88,50%.

PFO2 tire son épingle du jeu

La SCPI verte de Perial AM, dernière du groupe, continue son ascension. Avec une collecte nette de près de 95 millions d'euros et une revalorisation de part de 1,1% depuis mars 2015, PFO2 a pu investir 92 millions d'euros pour agrandir son patrimoine immobilier. La majorité de cette somme a notamment servi à financer l'acquisition du siège social de la FNAC à Ivry-sur-Seine pour un prix de 76,8 millions d'euros et dont le rendement net s'établit à 5,82%. Sa capitalisation dépassant le milliard d'euros, PFO2 enregistre d'excellents résultats. En effet, son taux d'occupation financier est de 93,64% et son TDVM annualisé au premier semestre 2015 dépasse la moyenne globale avec 5,05%.

Par ailleurs, PFO et PF1 dont le rendement est déjà très satisfaisant prennent des mesures qui devraient améliorer davantage leurs résultats. Elles présentent de véritables opportunités pour les années à venir sur le marché secondaire puisque ce sont deux SCPI à capital fixe. Avec des prix acquéreurs de l'ordre de 821€ pour PFO et 417€ pour PF1, les rendements devraient se situer entre 5,5% et 6%. Enfin, la croissance économique devrait contribuer à la hausse du taux d'occupation des bureaux et au maintien des loyers, deux éléments pouvant répondre à la baisse des rendements immobiliers attendue en raison du plan de la Banque Centrale Européenne et de la baisse des rendements d'actifs sans risque.

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
La SCPI Accimmo Pierre s’approprie l’immeuble « Dock-en-Seine »
Par -
La réforme des taxes locales menace-t-elle les scpi de rendement ?
Par -
Ciloger Pierre Plus : nouvelle augmentation du prix de la part !
Par -
Je souscris