La SCPI Vendôme Régions poursuit ses investissements en province

par | SCPI de rendement

La SCPI Vendôme Régions poursuit ses investissements en province

La SCPI Vendôme Régions est relativement jeune, elle a été créée en mai 2015 par la société de gestion Vendôme Capital Partners. Son objectif est d’acquérir un patrimoine diversifié en régions dans le but de générer des rendements locatifs immédiats. Les performances de cette SCPI en moins de 2 ans d’activité sont remarquables. Malgré les risques, la stratégie d’acquisition a porté ses fruits, le rendement est l’un des plus intéressants du marché avec un taux DVM de 6,13% sur 2016 ! Nous allons nous pencher plus en détail sur les dernières acquisitions de Vendôme Région qui nous donneront un éclairage sur les prévisions 2017.

 Dernière acquisition
 

Vendôme Régions a fait l’acquisition d’un immeuble de bureaux dans la banlieue de Nantes au 9 décembre 2016. L’immeuble livré en 2011 est moderne et stratégiquement situé. Lors de l’acquisition, le bien était déjà occupé par la Banque Tarneaud, filiale de Crédit du Nord et le promoteur immobilier BPD Marignan.
La stabilité du rendement immobilier est assurée d’une part par la modernité du bien, mais aussi par la taille et la fiabilité des locataires. La transaction s’est faite pour un montant de près de 2,65 millions d’euros et assure déjà un rendement de 7,2% grâce aux baux en cours.
Le bâtiment est entièrement loué, le taux d’occupation physique et financier est de 100%. Il s’agit de l’unique acquisition du gérant pour ce trimestre, ce qui s’inscrit dans la stratégie de se concentrer sur les opportunités les plus rentables et optimiser la création de valeur.

Acquisitions 2016
 

Le troisième trimestre a vu l’arrivée dans le parc locatif de 5 nouveaux biens, pour une valeur d’acquisition entre  680 000 € et 2,3 millions d’euros, pour un total investi de 7 929 900 euros. Il s’agit, en volume comme en valeur vénale, d’un record pour la jeune SCPI. Ici encore, les biens achetés sont  déjà occupés, qu’il s’agisse de bureaux loués à de grands groupes tels que Google ou le promoteur immobilier Terlat, assurant un rendement locatif d’au moins 6,8% dès signature de l’acte.
Les acquisitions des deux premiers trimestres 2016, bien que moins nombreuses, s’inscrivent également dans cet optique d’occupation totale assurée et de diversification des locataires de bureaux dans le secteur tertiaire ou l’administration publique. Dans tous les cas, les baux sont assurés de manière sécurisée sur plusieurs années.
Nous constatons que l’occupation par des clients de renoms des immeubles acheté est un critère décisif dans la stratégie d’acquisition. Cela a porté ses fruits jusqu’ici car Vendôme Régions est l’une des rares SCPI à pouvoir se targuer d’atteindre un taux d’occupation physique et financier de l’ensemble du parc de 100% !
 

Parmi le patrimoine de cette jeune SCPI, nous trouvons 10 biens actifs au total dont 1 seul se situe à Paris. Tous les autres biens se trouvent en régions, la répartition géographique uniforme sur l’ensemble du territoire. La stratégie consistant à investir dans les biens de régions à fort potentiel de revalorisation a permis à Vendôme Régions de se positionner à la troisième place des meilleurs taux de distribution DVM du marché. Ces investissements ne sont pas exempts de risques lié à la valorisation des marchés, d’où l’importance de sélectionner les actifs présentant le plus grand potentiel de création de valeur, notamment pour les commerces. Le taux record d’occupation de 100% est atteint grâce à un effort constant de revalorisation des loyers afin d’améliorer la qualité des locaux et renouveler les baux.

 

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Quelle est la stratégie d’investissement de la SCPI Corum XL ?
Par -
Primovie, la SCPI à fort rendement qui investit dans les crèches
Par -
Pierval Santé : quand la SCPI joue la carte de la Santé
Par -
Je souscris