Est-ce le moment d’acheter de la SCPI Hôtelière ?

par

Est-ce le moment d’acheter de la SCPI Hôtelière ?

 

La crise sanitaire que nous traversons actuellement a fortement impactée de nombreux secteurs. Parmi eux, le secteur du tourisme et de l’hôtellerie.

 

Le marché de l’hôtellerie en Europe

Au cours de ces trois dernières années, le marché de l’hôtellerie a profité d’une progression économique grâce aux avancées technologiques, au développement des réseaux sociaux, de la communication, de la numérisation et d’autres facteurs majeurs. Tous ces éléments exigent de ce marché beaucoup d’attentes en termes de qualité de service, d’accueil et de relation client.

De nos jours, un hôtel doit être synonyme de confort, de bien-être et un client se déplaçant dans une ville qui n’est pas son habitation principale, reste particulièrement exigeant face à ces attentes.

Ainsi, le secteur hôtelier a complètement évolué dans l’air du temps et a réussi à s’adapter aux nouvelles mœurs de notre société. Ce qui justifie l’engouement autour de ce domaine.

En termes de chiffres, il faut savoir que l’UE représente 50% du tourisme mondial avec près de 700 millions de touristes et visiteurs autour du monde entier.  En 2018, l’Espagne a été classé premier pays touristique de l’UE avec plus de 300 millions de nuitées, suivi de l’Italie et la France.

Enfin, la France a accueilli plus de 90 millions de touristes étrangers, soit plus de 53 milliards d’euros de recettes liées au tourisme vers les années 2017/2018.

Nous constatons clairement que l’Union Européenne est l’une des destinations préférées à travers le monde et cela permet de justifier la bonne santé de ce secteur et son évolution au cours de ces derniers temps.

Du côté investisseurs, l’hôtellerie attire beaucoup d’institutionnels qui seuls eux, peuvent se permettre de s’intéresser à une telle classe d’actifs. En effet, plusieurs critères permettaient de justifier un tel enthousiasme :

-Le rendement et le types d’actifs qui est très recherché

-La durée des baux locataires qui est de longue durée

Il est quasiment impossible pour un particulier d’investir directement dans un hôtel ou une classe d’actif similaire, à moins de disposer d’un patrimoine de plusieurs vingtaines voire cinquantaines de millions d’euros.

Cependant, de nouveaux véhicules d’investissements se sont développés permettant justement d’accéder aux particuliers et à d’autres de pouvoir accéder à ce secteur à mesure de son propre budget, en vue de diversifier et développer son portefeuille immobilier.

Parmi eux, les SCPIsociétés civiles de placement immobiliers spécialisées dans le secteur de l’hôtellerie.

Pour citer Atream Hôtels, la 1ère SCPI Européenne spécialisée dans l’hôtellerie, qui a été lancée en 2016. Cette SCPI s’est positionnée sur cette thématique grâce à l’expertise de la société de gestion ATREAM.

Ce choix lui a permis d’atteindre en l’espace de 4 ans, une capitalisation de plus de 222 millions d’euros avec un rendement initial de 4,5%. Elle investit principalement en France, Allemagne, Belgique et Pays-Bas.

Sa stratégie est de détenir des actifs dont les locataires sont dits « premium » avec des dimensions internationales et nationales comme Mercure HôtelsHampton by HiltonPierre & Vacances ou encore la chaîne Ibis.

 

Les SCPI présentent des avantages non négligeables face à l’immensité du secteur difficilement accessible à l’investissement direct : 

-Percevoir des revenus mensuels ou trimestriels

-Rendement intéressant (moyenne de 4,5%)

-Accès à l’immobilier professionnel dans des zones géographiques diversifiées

-Principe de l’immobilier géré : aucun souci de gestion 

-Accès à un type d’actifs difficilement voire quasiment inaccessible

-Accès à de grands groupes hôteliers très privés nationaux et internationaux, des hôtels indépendants.

-L’investisseur peut à la fois investir dans de l’immobilier pur et dur et profiter de la rentabilité qui s’y rapporte.

-Actif de diversification du patrimoine immobilier en disposant de parts dans les différentes villes européennes de tourisme public et d’affaires.

 

Pourquoi choisir ce secteur ?

En 2017, le volume des transactions hôtelières en Europe avoisine les 21 Milliards d’euros (+11% par rapport à 2016).

L’Europe est le premier marché mondial du Tourisme avec 700 millions de visiteurs en 2018

En 2019, la France a été le pays le plus visité au Monde avec près de 90 millions de visiteurs étrangers

En France, le taux d’occupation des établissements hôteliers est de 69%

En Europe, le taux d’occupation est de 73%

Le marché est très porteur entre l’Espagne, l’Italie ou encore la France

L’hôtellerie est une classe d’actifs défensifs

L’ensemble de ces facteurs justifie l’intéressement porté par les particuliers envers ce secteur notamment à travers la SCPI.

En revanche, ce secteur ne présente pas que des avantages. En effet, l’hôtellerie est exposée à des risques et reste très sensible face à des situations imprévues comme : des attentats ou encore différentes crises économiques ou sanitaires à échelle locale, nationale ou internationale qui peuvent tout à fait impacter l’avenir de ce secteur.

En effet, sa dépendance aux divers évènements et aléas que peuvent traverser les pays concernés, peuvent fragiliser ce domaine.

Actuellement et ce, depuis le début de l’année 2020, notre planète traverse une crise sanitaire sans précédent due au Coronavirus. Un virus encore méconnu des plus grands spécialistes du monde entier et que nous avons dû découvrir, maitriser, nous conditionner et nous restreindre et enfin et surtout, étudier en urgence le remède qui pourrait mettre un terme définitif à sa circulation. Chaque pays a dû fermer ses frontières sans délai, interdire l’accès au reste du monde, imposer un confinement à l’échelle mondiale et interdire les déplacements. Cet évènement inattendu a tout simplement touché de plein fouet le tourisme et donc l’hôtellerie.

Le marché affichait d’excellents résultats avant crise sur ces trois dernières années avec 4 à 5% de croissance annuelle. La demande était définitivement présente malgré les différents évènements qu’ont pu traverser certaines villes Européennes comme par exemple les attentats à Paris en 2015 et 2016, à Nice, à Barcelone.

Au 2ème trimestre 2020, en plein crise du Covid-19, l’industrie touristique a beaucoup souffert, entrainant la fermeture totale de la quasi-totalité des sites hôteliers pendant quelques mois et donc une chute de leur chiffres d’affaires. Des projets d’investissements ont dû être décalés et les taux de rendement ont largement chutés. En revanche, dès la fin du confinement et à l’approche de l’été, l’ensemble des hôtels ont rouvert leurs portes, les SCPI ont pu mener à bien des projets d’acquisitions d’actifs et espérer de nouvelles perspectives d’activités pour les mois à venir.

En effet, le 3ème trimestre 2020, a été plus résilient grâce à une hausse de la fréquentation touristique durant l’été et comparable à celle de 2019 en France, Allemagne et aux Pays-Bas. Mais, également grâce à la stratégie des SCPI qui consiste à sélectionner des locataires « premium », ces derniers ont pu mettre en place des solutions de franchise de loyer ou de négociation de paiement de délai en contrepartie d’une extension des durées des baux. Cela a permis aux SCPI d’augmenter leur rendement et de justifier des taux d’occupation proche des 95%. Les SCPI ont pu acquérir de nouveaux actifs en profitant de la situation actuelle et des cycles bas de certains biens. Aussi, le taux de recouvrement au 3ème trimestre 2020 avoisinait les 65% et le reste correspondait aux reports des loyers.  Enfin, la collecte a tout de même continué mais à plus petite échelle.

Nous pouvons imaginer que de nombreux changements auront lieu durant ces prochaines années : beaucoup d’actifs seront de nouveaux disponibles permettant aux SCPI d’investir avec des opportunités. De plus, l’arrivée prochaine et massive du vaccin permet d’espérer de belles perspectives d’évolution pour ce marché qui a été mis entre parenthèse. Les frontières commencent à alléger leurs conditions de voyages en espérant que cela permette à nouveau aux touristes et aux hommes d’affaires de se déplacer à travers le monde et l’Europe.

Il peut donc être tout à fait intéressant de s’intéresser aux SCPI Hôtellerie qui reste l’un des secteurs les plus attrayants et qui a de forte chance de reprendre son intérêt au fil de ces prochaines années. Il est effectivement très cyclique aux situations économiquesfinancières ou sanitaires. En revanche, lorsque l’environnement général se porte bien, les domaines touristique et hôtelier rencontrent un succès non négligeable et permanent. Ce qui nous permet de constater que ces SCPI pourront potentiellement attirer de nombreux investisseurs très prochainement.

 

L'auteur de l'article
Julia BENMOHA

Diplômée d'un Master 2 en Gestion de Patrimoine à l'ESG, j'ai toujours été intéressée par le domaine de la finance et de l'immobilier. Après une première expérience professionnelle enrichissante au sein d'une agence immobilière à travers laquelle j'ai acquis les bases essentielles du métier, c'est tout naturellement que je me suis orientée vers le métier de conseillère en gestion de patrimoine.

Sur le même sujet
Les SCPI multiplient les acquisitions
Par -
Particularités et objectifs de la SCPI en direct
Par -
La SCPI, un marché innovant qui a développé son offre en 2014
Par -
Je souscris