Interview de Jean Christophe Antoine sur la concurrence

par | Actualité

Interview de Jean Christophe Antoine sur la concurrence

Perial est une société de gestion qui gère un large parc immobilier. Après des débuts dans l'industrie, Perial s'est spécialisée dans la gestion immobilière. Elle gère des SCPI, des OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) ainsi que des résidences seniors.

La Famille des 8 a interviewé Jean Christophe Antoine, directeur immobilier chez Perial, afin de savoir si la concurrence à l'achat est plus importante qu'auparavant.

Jean Christophe Antoine a une réponse partagée:

D'un côté la concurrence est plus rude car le marché est mieux organisé : les agents immobiliers organisent des appels d'offre (auparavant, les échanges s'effectuaient principalement sur le marché de gré à gré). La concurrence s'est surtout développée sur le marché des actifs neufs sécurisés (tels que des immeubles où les baux commerciaux sont de long terme: 6 ou 9 ans).

Cependant, la concurrence est moins importante sur les actifs de seconde mains : ils peuvent être vacants ou partiellement loués, ou encore loués mais nécessitant des travaux. Il peut également y avoir des complexités juridiques. Il y a donc deux vitesses sur le marché, entre actifs sécurisés et les autres.

La Famille des 8 remercie Jean Christophe Antoine pour ses réponses et ses explications.

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Les SCPI passent le cap des 30 milliards d'euros
Par -
Marché immobilier en berne: pas de problèmes pour les SCPI
Par -
Les 5 bonnes raisons de souscrire à HSBC REIM
Par -
Je souscris