L'imposition sur les revenus fonciers progressent, comment y remedier ?

par | Actualité

L’imposition sur les revenus fonciers progressent, comment y remedier ? Faisons un état des lieux avant de regarder les solutions qui s'offrent à nous...

Etat des lieux en 2012 sur la fiscalité des revenus fonciers en France

Les revenus fonciers sont additionnés au revenu net imposable et il n’est pas possible d’opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire car celui ci s’attache uniquement au revenu mobilier.

Les revenus fonciers seront donc imposés à la tranche d’imposition à laquelle le contribuable appartient. Corrélativement il est bon de savoir que ces mêmes revenus sont redevable de la CSG / CRDS donc une imposition complémentaire de 15,5%.

Prenons un exemple, pour un loyer de 100 € perçus, il faut savoir que vous serez redevable de 18,69€ à 52,12€ selon que vous apparteniez à la tranche de 5,5% ou bien à la tranche à 41%. Les revenus fonciers s’additionnent à la dernière tranche d’imposition du contribuable.

La solution pour investir en immobilier sans avoir la problématique des revenus fonciers

La SCPI Malraux semble recueillir un certain nombres d’avantages. La SCPI Malraux vous permet d’investir en immobilier sur une grande diversité de biens. De plus la SCPI Malraux vous permet de mutualiser votre risque en investissant dans une multitude de biens repartie sur l’ensemble du territoire et également en investissant dans des biens d’exceptions et dans des zones protégées et cœur de villes.

La SCPI Malraux en quelque mots vous permet de:

Réduction d’impôt = 36% X 100 000 € (montant maximum) étalé sur deux ans.

En conclusion il semble opportun d’investir en SCPI Malraux sans avoir les désagréments de la fiscalité.

L'auteur de l'article
Paul HAREL

Paul est issu d'une famille de financiers. De mère experte comptable et de père directeur financier, il se passionne de la gestion privée très tôt et démarre ses études à la Paris School of Business (ex-ESG Management School). Il part un an à Boston, pour étudier à la prestigieuse Boston University. Dès qu'il revient, il enchaine les expériences professionnelles dans le secteurs de la gestion d'actifs et de la gestion de portefeuille (en family-office et en cabinet de gestion de patrimoine). Il obtient un Master II en Gestion de Patrimoines à PSB, à la suite de deux années d'alternance au sein du cabinet Euodia Finance. 

Sur le même sujet
Investir en SCPI ou comment diversifier ses placements
Par -
Pourquoi les taux de rendement des SCPI ont-ils subi une baisse en 2011 ?
Par -
Les mythes de la SCPI en assurance-vie
Par -
Je souscris