Laissez vos coordonnées, nous vous rappelons rapidement !

Ou un spécialiste vous conseille au 09 52 57 30 37

Comment sélectionner une SCPI ?

par | SCPI de rendement

Comment sélectionner une SCPI ?

 

Les avantages de la SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, également connue sous le nom de SCPI, est un placement qui a su séduire de nombreux investisseurs. Avec une collecte de plus de 5 milliards en 2017, l’année commence aussi bien en 2018 et devrait battre son record de collecte. Il faut dire que les SCPI ont beaucoup d’avantages. Contrairement à de l’immobilier en direct, l’investisseur n’a aucune contrainte de gestion car c’est la société de gestion qui va s’occuper de gérer le parc immobilier au sein de la SCPI. Ici, pas de taxe foncière ou charge de copropriété. Le deuxième point fort est la mutualisation du risque locatif. En effet, une SCPI est constituée majoritairement de Bureaux ou commerce dans différentes villes de France. Au sein d’une SCPI, on peut donc avoir plus de 500 locataires. Cela permet de grandement minimiser son risque locatif. Son ticket d’entrée très faible (environ 1 000 €), sa liquidité lors de la revente sont aussi des atouts non négligeables.

SCPI: Plusieurs paramètres à considérer

Aujourd’hui, il existe plus de 170 SCPI dans le marché. Il n’est donc pas forcément évident pour l’investisseur de savoir sur laquelle il est plus intéressant d’investir. Bien entendu, la rentabilité doit être une chose à regarder. La moyenne en 2017 est de 4,7%, mais il ne faut surtout pas regarder que ce chiffre car l’investissement pourrait ne pas être intéressant dans le temps.

Lors de la sélection de la SCPI, une des choses primordiales à savoir est si la SCPI est sous-cotée. Un expert indépendant va valoriser le prix d’une part, cependant cette valeur n’est pas celle à laquelle l’investisseur va acheter sa part. Il peut la payer plus cher ou moins cher. On comprend vite qu’il vaut mieux acheter une part moins chère que la valeur d’expertise car il y aura plus de chance que la part se valorise dans le temps.

Le taux d’occupation des immeubles est aussi un chiffre à regarder. Il permet d’avoir une indication sur le nombre de vacance de locataire. Plus le nombre est important, plus c’est inquiétant.

Le report à nouveau fait aussi parti des critères car cela permet de savoir si la SCPI arrive à mettre de coté pour pallier le départ d’éventuelles locataires et donc de ne pas impacter les loyers aux investisseurs.

Il convient de voir un conseiller en gestion de patrimoine indépendant, afin de s’assurer que ce placement corresponde à vos objectifs de placement. Il pourra ainsi, proposer une sélection de SCPI avec une diversification tant sur la typologie de bien que sur les zones géographiques. 

Sur le même sujet
Présentation de la Société Civile de Placement Immobilier Immorente
Par -
Primovie, la SCPI à fort rendement qui investit dans les crèches
Par -
Actipierre Europe, la SCPI internationale de Ciloger projette d'augmenter son capital statutaire
Par -